GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Décembre
Mardi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • COP25: un accord a minima a été adopté en séance publique à Madrid
    • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
    • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»
    • Culture: l'actrice Anna Karina est morte d'un cancer à 79 ans (agent à l'AFP)
    • La Chine suspend des taxes supplémentaires sur certains produits américains (ministère chinois des Finances)
    • Le sud des Philippines a été frappé par un séisme de magnitude 6,8 (USGS)
    Amériques

    Cuba: libération de 5 prisonniers politiques supplémentaires

    media Le président cubain Raul Castro (g) au côté du cardinal Jaime Ortega (d), lors d'une rencontre pour discuter de la libération des prisonniers politiques, le 7 juillet 2010. AFP / Gosvany FERNANDEZ

    Le gouvernement de Raoul Castro a autorisé jeudi 21 octobre la libération de cinq prisonniers politiques supplémentaires. Ces personnes ne font pas partie du groupe des 52 dissidents dont l'Eglise catholique a négocié la libération avec le gouvernement cubain en juillet 2010. L'annonce de ces nouvelles libérations a été faite par l'Evêque de la Havane qui précise dans un communiqué que les cinq prisonniers ont accepté de partir en exil en Espagne.

    « La liberté en échange de l'exil », c'est la condition sans appel que le régime castriste impose à ses prisonniers politiques. Cinq détenus, dont une femme, l'ont accepté jeudi 21 octobre. Ils partiront vers l'Espagne dans les prochains jours a fait savoir l'Eglise catholique.

    Cette annonce résonne d'autant plus fort qu'elle coïncide avec l'attribution par le Parlement européen du prix Sakharov à Guillermo Fariñas. Ce journaliste cubain a multiplié les grèves de la faim pour défendre les libertés publiques dans son pays.
    Pourtant, selon les défenseurs des droits de l'homme, la libération de cinq détenus politiques supplémentaires ne traduit pas nécessairement une amélioration des droits civiques sur l'île.

    Ainsi, la Commission cubaine indépendante des droits de l'homme a fait savoir que « le principal gagnant dans cette affaire est le gouvernement castriste, car il se débarrasse d'un certain nombre de personnes condamnées pour des crimes contre l'Etat qui ont attiré et continuent d'attirer une grande part des critiques internationales ».

    Par ailleurs, l'accord historique entre l'Eglise catholique et le gouvernement cubain n'est pas accepté par tous les détenus concernés. Sur les 52, dont la libération a été annoncée au mois de juillet, 39 sont sortis de prison et partis vers l'Espagne. Mais 13 autres refusent de quitter Cuba et restent donc en détention.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.