GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: les manifestants cernés dans le campus doivent se rendre (cheffe de l'exécutif)
    • La Chine dit être la seule à pouvoir statuer sur la Constitution de Hong Kong (porte-parole du Parlement)
    Amériques

    Etats-Unis : opération séduction pour Barack Obama

    media Le président américain Barack Obama était l'invité de Jon Stewart, présentateur du Daily Show sur la chaine Comedy Central, le 27 octobre 2010. REUTERS/Jim Young

    A moins d'une semaine des élections de mi-mandat, le président américain Barack Obama a manié humour et sérieux mercredi 27 octobre 2010 dans l'émission satirique « The Daily Show », regardée par de nombreux jeunes démocrates. Obama, dont le parti s'apprête à subir une défaite mardi lors du scrutin face aux républicains, a admis que les changements promis lors de la campagne de 2008 prendraient du temps.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    A moins d'une semaine des élections de mi-mandat, le président américain partait à la conquête des jeunes électeurs, ce mecredi soir, dans le Daily Show, chez les Démocrates de 18 à 25 ans. Le ton décapant du présentateur Jon Stewart est particulièrement apprécié. Barack Obama s'y était déjà frotté juste avant son élection en 2008. Et cela lui avait plutôt réussi.

    Costume noire, chemise blanche et cravate bleue, souriant volontier aux plaisanteries de son hôte, le président américain redevient brusquement sérieux lorsque Jon Stewart évoque « une réforme timide de la couverture maladie ». « Je ne peux pas vous laisser dire ça, proteste Barack Obama, on parle toujours des 10% que nous n'avons pas réussis, en oubliant les 90% qui sont passés dans la loi ».

    « Nous avons fait des avancées qui changent chaque jour la vie des gens. Est-ce suffisant ? Non ! », reconnait le président américain. Barack Obama qui avoue que le changement promis durant sa campagne électorale prendra encore du temps. « Transformer Washington ne se fait pas du jour au lendemain », se défend-il...

    Reste à savoir s'il a sû convaincre les jeunes électeurs, en trente minutes dont deux coupures publicitaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.