GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
Aujourd'hui
Mercredi 22 Janvier
Jeudi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Virus: la Chine annonce une quatrième mort
    Amériques

    Gros succès pour une manifestation d’humoristes aux Etats-Unis

    media Les comédiens Jon Stewart (G) et Stephen Colbert (D) durant leur performance sur scène, le 30 octobre 2010. REUTERS/Jason Reed

    Une manifestation peu habituelle à Washington. Deux fantaisistes ont attiré, ce samedi 30 octobre 2010, des milliers de participants pour « retrouver le bon sens ». A quelques jours des élections de mi-mandat (mardi 2 novembre), ce rassemblement avait pour but de faire en sorte que « 90% de la population soit entendue ».

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Les deux vedettes de la chaîne humoristique Comedy Central, Jon Stewart, le gauchiste et son compère, Stephen Colbert, qui joue les commentateurs d’extrême droite ont réussi à attirer des dizaines de milliers de personnes de tous les âges et de tous les coins des Etats-Unis pour une manifestation qui se voulait un peu, mais avec le sourire, la réplique de celle organisée fin août par les membres du Tea Party.

    Intitulé « Rassemblement pour retrouver le bon sens », la réunion avait pour objet de se moquer gentiment du monde politique. Jon Stewart, qui avait interviewé il y a quelques jours Barack Obama dans son émission satirique the Daily Show a expliqué à la foule, sur un ton finalement sérieux, ce qu’il avait voulu faire :

    « Ça n’est pas un rassemblement pour ridiculiser les gens qui sont religieux. Ou ceux qui sont militants. Nous ne voulons pas nous moquer de l’Amérique profonde, ou de ceux qui se disputent avec passion. Oui, nous vivons aujourd’hui des temps difficiles… Mais ce n’est pas la fin des temps… Et nous pouvons avoir nos différends sans être ennemis. »

    Pendant deux heures, ce fut une succession de sketches de chansonniers et de numéros musicaux avec Cat Stevens, John Legend et bien d’autres. Bien que survenant à trois jours des élections, la politique a été tenue à l’écart, même si certains démocrates ont essayé d’accaparer l’événement pour mobiliser les électeurs.

    Certains commentateurs ont aussi déploré un mélange des genres qui ramène la politique à un numéro de bateleur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.