GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Dilma Rousseff : la « Jeanne d'Arc de la subversion » sous la dictature

    media La présidente brésilienne, Dilma Roussef. Reuters

    Le passé refait surface au Brésil où des documents classifiés de la dictature militaire ont été publiés par la presse brésilienne. Ils révèlent notamment le rôle de Dilma Rousseff, la présidente élue, arrêtée et torturée à la fin des années soixante pour son opposition à la dictature.

    Avec notre correspondante à Rio de Janeiro, François Cardona

    « Jeanne d’Arc de la subversion d’une intelligence remarquable ». C’est en ces termes ironiquement élogieux que les militaires décrivent la guérillera Dilma Rousseff.

    Après plusieurs refus, le tribunal supérieur militaire a finalement déclassifié certaines archives constituées par la dictature entre 1964 et 1985. Des extraits concernant notamment l’arrestation de la future présidente ont été publiés par O Globo et Folha, les deux grands quotidiens du pays.

    Accusée d’avoir préparé des attaques de banques

    Ils confirment dans une large mesure des faits déjà connus. Dilma Roussef était membre du groupe d’extrême gauche Avant-garde armée révolutionnaire Palmares. Arrêtée en 1970, à l’âge de 23 ans, la jeune Dilma était accusée d’avoir organisé des grèves, et surtout d’avoir préparé des attaques de banques, sans pourtant y participer.

    Mais une information en particulier suscite la polémique au Brésil. Très durement torturée, Dilma Roussef aurait révélé certains noms de ses compagnons de lutte, et des lieux de rencontre clandestins. La future présidente ne s’est exprimée que très rarement sur cette sombre période de sa vie. Pourtant, il y a deux ans, au Sénat, elle avait martelé, prise par l’émotion, qu’en dépit de la douleur elle n’avait jamais parlé à ses tortionnaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.