GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Elections en Bolivie: de nouveaux affrontements éclatent à La Paz (AFP)
    • Le président chilien propose des mesures sociales pour mettre fin aux protestations
    Amériques

    Un rapport secret révèle que les Etats-Unis ont été un refuge pour les nazis après la guerre

    media Article du New York Times sur les criminels de guerre nazis réfugiés aux Etats-Unis. New York Times

    C'est un rapport bien embarrassant pour l'administration américaine. Le quotidien le New York Times a publié, le 13 novembre 2010, des extraits d'un document de 600 pages émanant du ministère américain de la Justice. Un rapport qui révèle que les Etats-Unis ont accueilli sciemment d'anciens nazis après la seconde guerre mondiale

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Le Bureau des Investigations Spéciales, OSI en anglais, avait été créé en 1979 pour traquer et expulser les nazis résidant sur le sol américain. Mais selon le rapport rendu public par le New York Times et qui retrace le travail du Bureau : « les Etats-Unis sont devenus, dans une certaine mesure le refuge des persécuteurs ». Et les rédacteurs de détailler « la compromission éthique de la politique américaine dans l'utilisation d'anciens responsables nazis comme informateurs pour leur programme spatial ou pour d'autres projets militaires secrets ».

    Le cas d'Otto Van Boelschwing, proche collaborateur d'Adolf Eichmann, est par exemple mis au jour. En 1954, la CIA lui apporte son aide, écrivent les auteurs du rapport. Puis l'agence débattra longuement de l'attitude à avoir si le passé de l'officier nazi était révélé. L'expulsion d'Otto Van Boelsching sera finalement décidée en 1981, quelques mois avant sa mort.

    Rédigé entre 1999 et 2006, le document avait été gardé secret. Menacé de poursuites judiciaires, le ministère américain de la Justice avait publié une version largement censurée. Ce sont d'anciens membres de l'OSI qui ont finalement décidé de révéler l'intégralité du rapport.

    L'affaire embarrasse l'administration américaine. Lors de sa campagne, Barack Obama avait promis que son administration ferait preuve d'une transparence jamais égalée.

    Lire l'article sur le site du New York Times

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.