GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
Aujourd'hui
Mardi 27 Août
Mercredi 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l'État, a enfin signé l'ordonnance. Donc aujourd'hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail», a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai 2019.

    Amériques

    Brésil : la police encercle deux favelas de Rio aux mains de narcotrafiquants

    media Des policiers couvrent un de leurs collègues durant une opération dans les favelas de Rio de Janeiro, le 26 novembre 2010. REUTERS/Paulo Whitaker

    D'importantes patrouilles militaires et policières sont toujours déployées dans les favelas du nord de Rio de Janeiro, où depuis dimanche dernier le gouvernement se livre à une guerre ouverte contre les narcotrafiquants. Les affrontements ont déjà fait 46 morts en six jours selon le dernier bilan. Le président brésilien Lula a tenu à assurer les autorités locales de son soutien inconditionnel.
     

    Les cariocas ont assisté ces derniers jours à de véritables scènes de guerre. Chars d'assaut, hélicoptères, et 1500 policiers et soldats ont été mobilisés pour reprendre le contrôle d'une des plus dangereuses favelas de Rio, Vila Cruzeiro.
    « Nous tournons une page importante de l'histoire de Rio », c'est en ces termes que le gouverneur de Rio, Sergio Cabral a salué la reprise de contrôle de cette favela. Il faut dire que les autorités n'ont pas lésiné sur les moyens.

    Tout ce dont Rio aura besoin dans la cadre de la loi et que le gouvernement fédéral pourra faire, nous le ferons.

    Lula, président du Brésil 27/11/2010 Écouter

    La situation reste toutefois tendue au nord de Rio. Les forces de l'ordre ont encerclé la zone pour empêcher la fuite d'environ 200 narcotrafiquants réfugiés dans la favela voisine de Morro do Alemao.

    Depuis le week-end dernier les trafiquants de drogue ont multiplié les attaques. Des voitures et des bus ont été incendiés, des postes de police mitraillés. En quelques jours, les narcotrafiquants ont réussi à semer la terreur dans la ville. Ils espéraient ainsi persuader les policiers de renoncer au nettoyage des favelas dirigées par les cartels.

    Un enjeu crucial pour les autorités de la ville qui joue leur crédibilité. Rio doit accueillir dans 4 ans la coupe du monde de football et les jeux olympiques en 2016.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.