GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Lors d'une conférence de presse à Paris, le directeur des opérations de SOS Méditerranée Férédéric Penard a précisé que 58 migrants sont à bord. Il a demandé à la France leur débarquement «à titre exceptionnel».

    Dernières infos
    Amériques

    On discute des changements climatiques à Cancun, ville mexicaine où il est permis de polluer

    media

    La station balnéaire de Cancun accueille la conférence annuelle des Nations unies sur le changement climatique. Curieuse ironie, la plus importante conférence internationale sur l’environnement se déroule dans une ville qui est l’exemple de tout ce qu’il ne faut pas faire en matière d’écologie.

    De notre correspondant au Mexique

    Lieu paradisiaque, mer bleu marine et vert turquoise, plages de sable blanc bordées de cocotiers  à l’ombre desquels des millions de touristes viennent rêver et se détendre. A Cancun,  tout est conçu pour répondre au stéréotype du bonheur. L’envers de la carte postale est pourtant moins attrayant : la construction de 27 000 chambres d’hôtel sur une maigre bande de sable, prise entre la mer et la lagune de Nichupte, ne s’est pas faite dans le respect des normes environnementales. Déjà dans les années 80, quand la station balnéaire a été lancée par le Sommet de Cancun, les défenseurs de l’environnement tiraient la sonnette d’alarme, dénonçant un écocide et un saccage de la nature lors de la construction des premiers hôtels de grand luxe, peu soucieux de respecter quoique ce soit.
     
    Cancun, paradis perdu de l’environnement, est surtout un paradis pour enfreindre les lois. Tout ce qui peut exister en matière de droit est systématiquement violé. L’écologie est le secteur le plus touché : couper et construire sur la mangrove, modifier les côtes pour faire des plages plus larges, ne pas respecter les hauteurs de construction des édifices, utiliser de manière erronée le peu d’eau qu’il y a pour verdir les clubs de golf, évacuer les eaux usées dans la lagune, enlever ou modifier les dunes de sable, etc. Les promoteurs sont les rois et font ici, tout ce que l’on ne doit pas faire si l’on veut protéger une zone côtière aussi sensible. Ce grand pôle de développement a progressivement détruit la nature et ses nappes phréatiques, dévorant les terres cultivées.
     
    Bétonner le littoral
     
    Des tonnes de béton, de ferrailles et de verre ont permis de construire ce complexe  touristique qui reçoit 5 millions de visiteurs par an. Un succès qui participe à l’enrichissement du pays. Mais les hôtels de Cancun, au départ fréquentés par une clientèle huppée, n’attirent plus aujourd’hui que la classe moyenne mexicaine et nord-américaine qui vient y passer l’hiver et les fameux spring-breakers qui viennent s’encanailler pour pas trop cher. Pour Araceli Dominguez,  directrice du Groupe Ecologie Maya, Cancun s’est progressivement autodétruit comme le font  la  plupart des grandes stations balnéaires du Mexique.
     
    Le schéma est toujours le même : au départ, les autorités mexicaines, les promoteurs et les banquiers, souvent étrangers, recherchent sur les 10 000 km de côtes du Mexique, un lieu paradisiaque pour investir de fortes sommes d’argent et en retirer rapidement de formidables bénéfices. Lorsque les hôtels et les infrastructures publiques souffrent des marques du temps, plutôt que de les entretenir, ce qui coûte cher, on les laisse se dégrader. En 20 ans, Cancun est devenu moins agréable, plus bruyante, défigurée par de nouveaux hôtels sans charme ni qualité qui ont envahi la mangrove et détruit les récifs coralliens.
     
    Le paradis de la riviera maya a perdu de son charme et de ses attraits, vivant sur la beauté de  son passé. Les touristes se faisant rares, les prix des hôtels ont baissé. Pour trouver une nouvelle rentabilité, les activités se sont tournées vers le sexe, la prostitution, les casinos, la drogue et le blanchiment de l’argent. Le Quintana Roo est l’Etat qui a le plus grand nombre de gouverneurs, maires et hauts fonctionnaires ayant fait des séjours en prison, déclare Araceli Dominguez.
     
    Cancun, 700 000 habitants, est la station balnéaire du Mexique qui capte le plus grand nombre de devises, mais c’est aussi un exemple de pauvreté. L’eldorado publicitaire a attiré des milliers de personnes à la recherche d’un emploi. Ici, tout le monde vit du tourisme, mais à quel prix ! Alors qu’il n’y a pas de chambre à moins de 100 dollars (85 euros), les employés des hôtels et des services sont payés moins de 5 dollars par jour : « A la signature de notre contrat d’embauche, on signe en même temps une lettre de démission », déclare Juan, serveur à l’hôtel Barcelo.
     
    Tous ces employés précaires doivent donc s’entasser dans des quartiers misérables où, là aussi, toutes les normes de l’environnement sont bafouées. Les transports en commun n’existent que pour acheminer les armées de serviteurs vers leur lieu de travail. Les tonnes de poubelles toxiques et non biodégradables : plastiques, piles, pneus, substance chimiques, déchets en tous genre sont évacuées dans des cimetières clandestins. Pour Vicente, cuisinier, « ce sommet sur le changement climatique a permis de relooker Cancun, on a vidé les fosses septiques mais on ne les a pas réparées, le cloaque va vite revenir, tout cela n’est qu’apparence ».
    La station balnéaire de Cancun pourrait donc être une vitrine privilégiée pour parler de la dévastation de la nature qui existe lorsque promoteurs et autorités agissent pour leurs propres intérêts.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.