GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le Brésil reconnaît l'Etat palestinien dans ses frontières de 1967

    media Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (G) et le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva (D). Montage RFI / Pierre Moussart

    Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a informé le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, que le Brésil reconnaissait l'Etat palestinien dans ses frontières de 1967, dans une lettre publiée le 3 décembre par le ministère brésilien des Affaires étrangères. Lula soutient « la légitime aspiration du peuple palestinien à un Etat uni, sûr, démocratique et économiquement viable, coexistant de façon pacifique avec Israël ».

    Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard

    Tout juste un mois avant de quitter la présidence du Brésil, le président Lula vient donc de décider de reconnaître formellement l’Etat de la Palestine. La diplomatie brésilienne a rendu cette décision publique le 3 décembre en conformité dit-elle, avec les résolutions de l’ONU qui exigent la fin de l’occupation des territoires palestiniens et la construction d’un Etat indépendant sur la base des frontières du 4 juin 1967, c’est-à-dire avant la guerre des Six jours.

    La décision était communiquée par écrit en réponse à une demande du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Une requête que le président Lula a estimée juste et cohérente. Avec la position du Brésil sur la question palestinienne, le Brésil devient ainsi le cinquième pays de la région à reconnaitre l’Etat palestinien après Cuba, le Nicaragua, le Venezuela et la Bolivie.

    Il s’agit d’une décision politique forte du Brésil qui assure toutefois que cela ne remet pas en question ses bonnes relations avec Israël qui « n’ont jamais été aussi robustes », précise-t-on à Brasilia.

    Mahmoud Abbas s'est rendu à deux reprises au Brésil, en 2005 et en 2009, tandis que le chef de l'Etat brésilien « s'est trouvé dans les Territoires palestiniens occupés en mars 2010 », rappelle le ministère de la diplomatie brésilienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.