GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Présidentielle à Haïti: René Préval lance un appel au calme

    media Port-au-Prince, mercredi 8 décembre 2010, protestation contre les résultats du premier tour de l'élection. Reuters/St-Felix Evens

    La tension règne toujours à Haïti. Port-au-Prince, Cap-Haïtien, les Cayes, Mirebalais : le pays était secoué mercredi 8 décembre par de violentes protestations après l'annonce des résultats du premier tour de la présidentielle et l'élimination du chanteur Michel Martelly. Face à cette montée de tension, le président René Préval a pris la parole dans la journée, et lancé un appel au calme.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Le président de la République a lancé à la mi-journée un appel au calme. René Préval a reconnu que le pays est au cœur d’une crise électorale mais il a tenu a répété à plusieurs reprises que les candidats qui contestaient les résultats avaient la loi électorale de leur côté. La période de contentieux est ouverte et avec leurs avocats ils peuvent apporter les preuves de fraudes éventuels. Car René Préval a admis qu’il y avait certainement eu des fraudes lors du vote de 28 novembre.

    Le chef de l’Etat appelle le Conseil électoral provisoire, les partis politiques et les observateurs internationaux à s’assoir ensemble. Aussi dans son allocution à la nation, le président a-t-il rappelé aux Etats-Unis, qui dès mardi soir ont émis des doutes sur des résultats, que l’arbitre de ces élections était bien le Conseil électoral provisoire haïtien.

    René Préval a demandé à la population de rester calme. « Les Haïtiens ont le droit de manifester mais les barricades qui bloquent toute la capitale et le désordre n’arrangeront rien et surtout ces violences empêchent l’aide médicale de parvenir auprès des malades du choléra ».

    Alors cette prise de parole a été écoutée par la population mais elle n’a pas apaisé la colère. Les manifestations continuent on entend des tirs et la police nationale lance, quant a elle, de gaz lacrymogènes notamment dans le quartier à proximité du Conseil électoral .

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.