GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la une : Haïti, l’appel des ambassadeurs

    Les ambassadeurs en poste en Haïti ont publié ce week-end un communiqué commun. « La communauté internationale encourage tous les candidats à utiliser la procédure du contentieux électoral », titre aujourd’hui le site d’informations en ligne Haïti Press Network. Le Conseil électoral provisoire a en effet fixé un délai de contestation de 72 heures, de ce lundi 13 décembre, au mercredi 15 décembre. Le Nouvelliste aussi publie le texte des ambassadeurs, dont celui de l’Allemagne, du Brésil, du Canada, de l’Espagne, des Etats-Unis, de la France, des Nations unies et de l’Union européenne. « La Communauté internationale encourage l’exploitation de toutes les voies légales pour faire avancer un processus électoral crédible », peut-on y lire.

    Le Canada pense déjà à l’étape qui suivra celle de la contestation : « Ottawa a proposé la mise en place d’un comité international mixte pour superviser le recomptage des voix », rapporte Le Devoir aujourd’hui. Et selon le quotidien québécois, le ministre des Affaires étrangères canadien, Lawrence Cannon, recevra aujourd’hui ses homologues américains et mexicains, Hillary Clinton et Patricia Espinosa. « La situation post-électorale instable en Haïti devrait dominer les discussions ».

    L’intervention de la communauté internationale provoque des effets secondaires indésirables

    Un peu à contre-courant, le Los Angeles Times publie aujourd’hui un article sur les conséquences indésirables que provoque l’intervention de la communauté internationale en Haïti. « Quelque quatre mille organisations d’aide internationale sont actuellement actives en Haïti, un pays qui compte dix millions d’habitants », rapporte le quotidien californien. « Après le séisme du 12 janvier dernier, la communauté internationale s’est en effet massivement investie en Haïti pour soulager la misère de sa population et aider à la reconstruction du pays. Mais force est de constater, écrit le Los Angeles Times, que les bonnes intentions de la communauté internationale ont provoqué certains effets secondaires indésirables : comme par exemple des prix de l’immobilier qui ont explosé dans certains secteurs, ce qui oblige les Haïtiens à quitter leur appartement ou leur bureau, très probablement l’épidémie du choléra qui a déjà tué plus de 2 000 personnes et enfin les troubles politiques au lendemain d’une élection présidentielle organisée de façon trop hâtive ».

    Les Haïtiens se préparent à une nouvelle semaine incertaine

    La population haïtienne, elle, se prépare comme elle peut à une nouvelle semaine de troubles, souligne l’éditorial de Haïti Press Network. « Ce dimanche 12 décembre était un jour spécial, pas comme les autres dimanches. Dans les supermarchés, les gens, plus nombreux que d’habitude, se sont bousculés pour emporter les derniers sachets de pain, le dernier morceau de viande ou la dernière portion de sucre sur les étagères de la boutique du coin », raconte l’éditorialiste.

    « Ce dimanche, tout le monde en a profité pour faire le plein pour les prochains jours annoncés comme des jours incertains avec de nouvelles manifestations qui pourraient être plus violentes ». Et Haïti Press Network de conclure : « La semaine qui s’ouvre ce lundi sera ce que la politique voudra qu’elle soit. Si les politiciens, les candidats, les diplomates, les dirigeants et les manifestants le décident, Haïti connaîtra une semaine normale pour permettre aux écoliers de passer les examens, au commerce de sortir les décorations de Noël et de fin d’année. Le pays a besoin, Mesdames Messieurs, de respirer un air de paix et de réconciliation ».

    La responsabilité des marchands d’armes américains dans la violence mexicaine

    Le Washington Post publie aujourd’hui des révélations sur des marchands d’armes américains et la guerre de la drogue au Mexique. Ce long article est le fruit d’une enquête que les journalistes du Washington Post ont mené toute une année durant. Et les résultats de cette recherche sont pour le moins stupéfiants. Alors que le gouvernement mexicain se bat avec l’aide des Etats-Unis contre les cartels de la drogue, la plupart des armes saisis chez les barons du narcotrafic proviennent de marchands d’armes au Texas. « Huit des douze plus importants marchands d’armes américains qui alimentent les violences aux Mexique sont basés au Texas et notamment dans la ville de Houston », écrit le Washington Post. « La raison pour laquelle les Mexicains traversent la frontière pour acheter leurs armes aux Etats-Unis est probablement que le Mexique a sévèrement restreint la possession d’armes ».

     

    Chronologie et chiffres clés

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.