GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Environnement: Donald Trump conseille à Greta Thunberg de se «détendre» et d'aller au cinéma
    • France: trente ans de réclusion requis contre Moussa Coulibaly pour l'attaque de militaires à Nice en 2015
    • L'Allemagne dénonce l'expulsion «injustifiée» de diplomates par la Russie (gouvernement)
    • Le parquet français suffisamment indépendant pour émettre des mandats d'arrêt européen (justice de l'UE)
    • Grève contre la réforme des retraites en France: le port du Havre bloqué par des manifestants
    • Incendie à bord du porte-avion russe «Amiral Kouznetsov» à quai (agences russes)
    • Moscou va expulser deux diplomates allemands en mesure de représailles (diplomatie russe)
    • Grève en France: «pas de trêve pour Noël» sans retrait de la réforme des retraites, lance le syndicat CGT-Cheminots
    Amériques

    Chaise vide au Parlement européen pour le dissident cubain Guillermo Farinas

    media La chaise du Prix Sakharov 2010, le Cubain Guillermo Farinas, est restée vide pendant la cérémonie. www.europarl.europa.eu

    C'est devant une chaise vide que le Parlement européen a remis aujourd'hui mercredi 16 décembre son prix Sakharov 2010 au journaliste cubain Guillermo Farinas. Celui ci n'a pas été autorisé à venir à Strasbourg, malgré les demandes pressantes du président du Parlement européen. Au cours de la cérémonie, les eurodéputés ont dû se contenter d'un message enregistré à La Havane.

    Avec notre envoyé spécial à Strasbourg, Tudor Tepeneag

    Un siège vide recouvert d’un drapeau cubain, un peu en désordre, le symbole était bien là mais pas l’opposant cubain qui a fait plusieurs grèves de la faim et a contribué ainsi à la libération de nombreux détenus politiques.

    Il n’était pas là et pourtant un message enregistré la veille par Guillermo Farinas, lui-même, a été diffusé dans la grande salle du Parlement. D’une voix faible mais sur un ton déterminé, Farinas déplore les méfaits de ce qu’il appelle le communisme sauvage appliqué dans son pays. Il demande aux pays européens et au monde entier de ne pas aider économiquement les autorités cubaines si elles ne libèrent pas les opposants, elles ne permettent pas le développement d’une vraie démocratie.

    Pendant et après la remise du prix, le président du Parlement Jerzy Buzek y a souligné la nécessité de continuer à combattre pour les droits de l’homme. Il a demandé surtout la libération des autres dissidents cubains emprisonnés.

    Guillermo Farinas s'était vu décerner le prix Sakharov en octobre, après une grève de la faim de 135 jours pour réclamer la libération de prisonniers politiques. Il l'avait suspendu début juillet après l'annonce de la libération par le président Raul Castro de 52 prisonniers politiques au terme d'une médiation de l'Eglise catholique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.