GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Haïti : plus de 300 enfants adoptés vont pouvoir passer Noël en France

    media De futurs parents adoptifs d'enfants haïtiens déposent des bouteilles d'eau à moitié vides devant le ministère des Affaires étrangères à Paris pour demander l'arrivée rapide en France de leurs enfants, le 17 janvier 2010. AFP / Fred Dufour

    Soulagement pour 318 familles françaises qui avaient engagé en Haïti une procédure d'adoption : leurs enfants seront en France avant Noël. Deux avions ont été affrétés pour ramener, mardi 21 et jeudi 23 décembre, les petits dont le dossier avait été entamé avant le terrible séisme du 12 janvier. C'est la fin d'une longue attente pour les familles d'accueil.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    Plus de onze mois après le séisme, les parents adoptants et les associations s'inquiétaient du devenir des enfants en raison des conditions de vie toujours difficiles à Port-au-Prince. Un contexte aggravé par l'arrivée en octobre du choléra dans le pays. Et depuis début décembre, en raison de l'instabilité causée par la crise électorale, pour les adoptants, il était urgent de ramener leurs enfants. Il faut rappeler que six jeunes Haïtiens apparentés à des familles françaises sont morts depuis le séisme de janvier.

    Les autorités françaises avaient été critiquées par les associations pour ne pas, comme d'autres pays occidentaux, avoir rapatrié tous les enfants en cours d'adoption. Mais Paris a préféré respecter les démarches juridiques afin qu'il n'y ait aucun problème une fois l'enfant arrivé en France.

    Avant Noël, ce sont donc tous les dossiers entamés avant le tremblement de terre qui seront réglés. En revanche, depuis le 13 janvier, les services français d'adoption refusent d'enregistrer toute nouvelle demande, un gel des adoptions qui tiendra le temps que l'Etat haïtien se dote d'institution publique capable de gérer en toute transparence la protection de l'enfance.

    Aujourd’hui,la négociation et la lettre intergouvernementale qu’a négociée Madame Alliot-Marie permet le retour de ces enfants avec une fin de procédure en France.

    Emmanuelle Guerry, présidente de SOS Haïti 19/12/2010 Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.