GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Ouverture du 6e Congrès du parti unique à Cuba

    media Un homme en moto passe devant une récente fresque peinte par les jeunes du Parti communiste cubain, le 15 avril 2011. REUTERS/Desmond Boylan

    Cuba célèbre le coup d'envoi, ce samedi 16 avril 2011, du sixième Congrès du Parti communiste. Il sera essentiellement question de l'économie du pays depuis le statut des petites entreprises privées aux effectifs pléthoriques du secteur public, le Parti communiste cubain devrait s'atteler à des réformes. Ceci étant, le parti unique a encore de beaux jours devant lui.

    Avec notre envoyée spéciale à La Havane,

    Cela faisait 14 ans que Cuba n’avant pas ainsi célébré le parti unique. Ce sixième Congrès du Parti communiste s’ouvre en tout cas sous les meilleurs auspices révolutionnaires d’un double cinquantenaire : celui de la déroute américaine de la baie des Cochons et celui de la proclamation du socialisme sur l’île par Fidel Castro.

    Justement, les cent ans du « Lider Maximo » sont plus visibles que jamais au carrefour de La Havane qui semblait vivre une sorte de veillée d’armes dans l’attente du déchaînement de ferveur très balisé prévu sur la place de la Révolution et les grandes artères de la capitale.

    Le calme avant la tempête, car un défilé militaire et l’un de ces rassemblements millionnaires, dont le régime a le secret, serviront de prélude roboratif aux travaux à huis clos des 1 000 délégués envoyés par toutes les sections du Parti communiste cubain.

    Cette mobilisation anniversaire sent très fort son passé, mais pas seulement car l’avenir aussi est au programme, incarnée d’abord par cette sur-représentation de la jeunesse, annoncée dans le rassemblement de rue, et ensuite par l’ordre du jour imparti au Congrès. Il s‘agira d’entériner les réformes économiques lancées par Raul Castro, voire débaucher la relève de ces dirigeants historiques fatigués.

     

    Les réformes économiques décidées par le gouvernement de Raul Castro

    Moins de fonctionnaires, plus d'entrepreneurs et la possibilité, pour les étrangers, d'investir dans l'île. C'est une petite révolution capitaliste qui s'annonce à Cuba. Un poste sur cinq dans la fonction publique sera supprimé. Cela concerne plus d'un million de Cubains qui seront désormais obligés de se mettre à leur propre compte. Surnommés les « cuentapropistas », ils commencent déjà à ouvrir de petits commerces. Les agriculteurs eux aussi pourront désormais cultiver une terre qui leur appartient.

    Cette activité indépendante est fortement encouragée par le gouvernement de Raul Castro qui promet des crédits bancaires pour faciliter la création d'entreprises. Beaucoup de Cubains soutiennent ces initiatives. Ils ont, en revanche, du mal à accepter une autre mesure annoncée : la disparition de la « libreta », le carnet de rationnement. Il permet depuis près de 50 ans d'acheter des produits de base à des prix subventionnés.

    Ces réformes sont-elles suffisantes pour surmonter la crise économique qui frappe Cuba de plein fouet ? Rien n'est moins sûr : mais face à un niveau de vie qui continue à baisser, les dirigeants reconnaissent au moins leur erreurs. « Notre modèle ne fonctionne plus », avait constaté, l'an dernier, le père de la révolution socialiste, Fidel Castro.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.