GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    BP se retourne contre ses partenaires un an après la catastrophe du golfe du Mexique

    media Un an après la catastrophe écologique provoquée par l'explosion de Deepwater Horizon, la plateforme de forage de BP, les opérations de nettoyage se poursuivent, le 20 avril 2011. REUTERS/Lee Celano

    Un an après l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique, BP veut partager les responsabilités. La compagnie britannique a déposé,  mercredi 20 avril 2011, trois plaintes contre les sous-traitants de la plateforme, Halliburton, Transocean et Cameron International. Pour BP, ces sociétés ont contribué à la marée noire. Elles doivent donc elles aussi payer la note. Une manière pour BP de partager les frais mais aussi de redorer son image.

    La British Petroleum a attendu jusqu'au dernier moment pour déposer ses plaintes. La date butoir était fixée au mercredi 20 avril 2011, jour de l'anniversaire de la catastrophe.

    Le géant pétrolier pousuit d'abord Halliburton. Cette société américaine a réalisé le coffrage en ciment du puits ; pour BP, ce ciment était défectueux. BP souligne également le manque de réactivité d'ouvriers employés par Halliburton. Ils n'auraient pas détecté à temps les fuites d'hydrocarbures.

    British Petroleum entreprend aussi une procédure contre Cameron International, un autre sous-traitant qui a conçu le système de sécurité de la plateforme.

    Mais BP charge surtout Transocean, un groupe suisse, propriétaire de la plateforme pétrolière. BP l'accuse de négligence : les systèmes de sécurité et de contrôle du puits étaient insuffisants au moment de l'accident. BP réclamerait au moins 40 milliards de dollars de dommages et intérêts pour les coûts qu'il risque lui-même de payer.

    BP a déjà provisionné 40 milliards de dollars pour des opérations de nettoyage ou pour des dédommagements. Des milliers de particuliers et d'entreprises ont déposé des plaintes contre le pétrolier britannique. De même que l'administration américaine qui pourrait réclamer au moins 20 milliards de dollars au groupe britannique.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.