GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Juin
Mardi 20 Juin
Mercredi 21 Juin
Jeudi 22 Juin
Aujourd'hui
Samedi 24 Juin
Dimanche 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Washington suspend les importations de boeuf brésilien pour raisons sanitaires (ministère Agriculture)
    Amériques

    Affaire DSK : les Etats-Unis ne comprennent pas les critiques françaises

    media

    Les images de Dominique Strauss-Kahn menotté ont parfois été jugées humiliantes en France. Certains reprochent au système judiciaire américain sa dureté envers les prévenus. Des critiques qui agacent aux États-Unis où l’on considère au contraire que le système judiciaire est équilibré et que Dominique Strauss-Kahn n'est ni moins bien, ni mieux traité que n’importe qui d’autre.

    Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

    Lorsque le procureur de New York, Cyrus Vance Jr., est venu lire l’acte d’accusation de Dominique Strauss-Kahn, il a distribué aux journalistes français une petite notice expliquant le fonctionnement de la justice américaine.

    Une réponse aux critiques entendues en France et que l’avocat new-yorkais Matthew Galluzzo juge infondées : « Moi j’ai travaillé comme procureur ici, dans la section crime sexuel et ce sont des crimes terribles. On est dur avec ces accusés tout le temps. Quand on pense que les crimes ont eu lieu, que les victimes sont crédibles, on les poursuit de toutes nos forces ».

    Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont également tenté de faire interdire les caméras dans la salle d’audience. Requête rejetée par le juge. Matthew Galluzzo : « Les photographes ont le droit de prendre des photos et le public veut savoir ce qui se passe. Ce n’est pas si choquant, ni étonnant pour moi ».

    Les critiques françaises ont suscité la consternation dans la presse américaine. « Je suis fier de vivre dans un pays dans lequel une femme de ménage peut faire débarquer un dirigeant international d’un avion », écrit le National Review, concluant « si ce genre de chose est impossible en France, eh bien honte à la France ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.