GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Les révélations sur l’arrestation d’informateurs de la CIA au Pakistan embarrassent la Maison Blanche

    media Jay Carey, porte-parole de la Maison Blanche lors d’une conférence de presse consacrée à l’opération américaine contre ben Laden, le 11 mai 2011. AFP / Jewel Samad

    Les services secrets pakistanais auraient interpellé cinq informateurs pakistanais ayant aidé la CIA avant le raid qui a tué Oussama ben Laden, rapporte le New York Times dans son édition du mercredi 15 juin 2011. Cette information qui n'a pas été confirmée ni au Pakistan ni aux Etats-Unis, embarrasse l’administration Obama.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    L'embarras était plus que visible hier 15 juin à Washington. Au département d'Etat, d'abord. Le porte-parole n'a pas échappé à la question dès le début de son point presse quotidien. Mark Toner refuse de commenter l'information parue dans le New York Times, et botte en touche sur les relations américano-pakistanaises :

    « Nous sommes francs sur les difficultés dans la relation, mais nous avons aussi dit et répété que le Pakistan et les Etats-Unis ont besoin l'un de l'autre. Nous devons dépasser ces challenges, parce que c'est dans l’intérêt de nos deux pays, à long terme, et même à court terme ».

    Une relation avec le Pakistan « extrêmement importante »

    Quelques instants plus tard, le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, renchérit. « Notre relation avec le Pakistan est extrêmement importante, mais elle est aussi compliquée. Il est important de rappeler que maintenir cette relation permet d'améliorer notre sécurité intérieure ».

    L'embarras de Washington ne fait que croître alors que de plus en plus de voix s'élèvent, aux Etats-Unis, pour demander l'arrêt de l'aide financière et militaire à un pays que de nombreux Américains soupçonnent de ne pas jouer franc jeu.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.