GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Amériques

    Mexique : arrestation d'un important baron de la drogue

    media Le corps sans vie d'une femme, victime des cartels de la drogue. (Photo : AFP)

    C'est l'un des cartels de drogue les plus puissants au Mexique, «La Familia». Son chef présumé Jesús Méndez Vargas a été arrêté par la police mexicaine, dans l’Etat du Michoacan, à 300 km au nord-ouest de Mexico. C'est un nouveau coup dur pour le cartel déjà affaibli l'année dernière par la mort de son plus haut responsable.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

    La capture de Jesús Méndez Vargas dit el chango, le singe en français, est un coup très dur pour le cartel de «La Familia». Cet homme au visage massif, la cinquantaine, venait de succéder à Nazario Moreno, alias El Chayo, abattu par la police le 10 décembre dernier. Sa tête était mise à prix par la police à 30 millions de pesos (2 millions d’euros), mais il a été arrêté sans violence. Il est accusé d’homicides, d’extorsions et de corruption de fonctionnaires.

    Le cartel de «La Familia» est un une bande criminelle un peu particulière qui trafique la cocaïne, les drogues synthétiques et la marijuana mais qui réinvestit une partie de ses bénéfices dans l’Etat très pauvre du Michoacán pour créer des emplois. Présent aux quatre coins de cet Etat, il a imposé sa loi aux policiers, aux maires, aux journalistes, aux entrepreneurs, aux agriculteurs, vendant protections et rackettant tous les commerces.

    Cette organisation criminelle aurait une armée de 10 000 hommes. Elle s’est fait remarquer pour avoir été le premier cartel à décapiter ses ennemis et à informer les autorités en laissant des messages sur des banderoles accrochées sur les ponts à l’entrée des villes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.