GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La présidente argentine Cristina Kirchner en route pour un second mandat

    media La présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner au palais présidentiel, déclarant sa candidature, le 21 juin 2011. REUTERS

    Dans un discours chargé d’émotion, la présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner a annoncé, mardi 21 juin 2011, qu'elle était candidate à sa propre succession à l'élection présidentielle du 23 octobre prochain. Elle met fin à des mois de spéculations et d’attente. Face à une opposition qui présentera au moins quatre candidats au premier tour, elle part largement favorite.

    Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

    En Argentine, la campagne pour l’élection présidentielle d’octobre prochain est lancée. Lors d’un discours diffusé à la télévision, l’actuelle présidente péroniste Cristina Fernández de Kirchner a annoncé sa candidature.

    « Je veux remercier tous les Argentins qui me disent : "ne laisse pas tomber, va de l’avant." Comment est-ce que je pourrais, moi, laisser tomber, ne pas aller de l’avant ? Nous allons nous soumettre une nouvelle fois à la volonté populaire », a-t-elle déclaré.

    C’en est donc fini de l’attente et des spéculations. Cristina Fernández de Kirchner a décidé de briguer un nouveau mandat. C’était l’hypothèse la plus probable, même si on la disait fatiguée et soumise à la pression de ses enfants qui souhaitaient qu’elle abandonne la vie politique.

    La présidente a affirmé n’avoir jamais douté qu’elle devait se représenter, en se référant avec émotion à son époux et prédécesseur Néstor Kirchner, mort d'une crise cardiaque en octobre 2010, dont elle porte toujours le deuil.

    Dans son discours, où elle a été parfois au bord des larmes, Cristina Fernández de Kirchner s’est également adressée aux jeunes, dont beaucoup sont venus à la politique en s’enrôlant derrière les bannières du péronisme de gauche déployées par les Kirchner. « J’espère être un pont entre nouvelles et anciennes générations. Nous continuerons d’avancer pour construire cette Argentine où nous vivons tous ensemble. »

    Cristina Kirchner donnée gagnante de tous les sondages

    Portée par une forte croissance économique, Cristina Fernández de Kirchner est donnée gagnante par tous les sondages face à une opposition divisée, à la présidentielle. Mais elle devra affronter quatre mois de campagne où elle ne pourra plus jouer sur le seul registre de l’émotion.

    A la dernière présidentielle en 2007, Cristina Kirchner avait gagné haut la main, en raflant dès le premier tour 45,23% des voix. Son mari, malgré la grande popularité dont il bénéficiait à l'époque, lui avait cédé sa place. Il avait renoncé à briguer un second mandat par pur calcul politique.

    Le couple présidentiel avait mis sur pied une stratégie qui ressemble à un jeu de chaise tournante, se repassant à chaque échéance électorale le fauteuil présidentiel pour contourner la loi qui n’autorise pas plus deux mandats successifs. Ce plan a été bouleversé, il y a quelque huit mois, quand Néstor Kirchner est décédé brutalement d'une crise cardiaque. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.