GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    • La Turquie va mettre fin à son offensive en Syrie après un retrait des forces kurdes, annonce Mike Pence
    • L'invitation de Trump à Erdogan suspendue aux discussions en cours à Ankara (Maison Blanche)
    Amériques

    Aux Etats-Unis, les mineurs pourront continuer à acheter des jeux vidéo violents

    media Les mineurs américains pourront continuer à acheter des jeux vidéo violents selon une décision de la Cour suprême, le 27 juin 2011. REUTERS/Mike Blake

    Interdire la vente de jeux vidéo violents aux mineurs est contraire à la Constitution des Etats-Unis. C'est ce qu'à décidé la Cour suprême américaine, le lundi 27 juin 2011, dans un jugement particulièrement politique. Par sept voix contre deux, la plus haute instance judiciaire américaine a réitéré son attachement à la liberté d'expression tout en réussissant à mêler les lignes idéologiques de droite et de gauche.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Nul ne peut interdire la vente de certains jeux vidéo aux mineurs, aussi violents soient-ils. Au nom du sacro-saint premier amendement de la Constitution américaine, la Haute cour a cassé la décision prise par la Californie en 2005.

    S’appuyant sur plusieurs études, l’Etat californien avait décidé d’imposer une limitation à la vente ainsi qu’à la location de jeux vidéo donnant la possibilité au joueur de « tuer, mutiler, démembrer, agresser sexuellement la représentation d’un être humain » aux mineurs. Les études montrant une corrélation entre l’usage de ces jeux et le développement de comportements violents.

    « Les jugements moraux et esthétiques sur l'art et la littérature sont le fait de l'individu, écrit la Cour. Ils ne peuvent donc être décrétés par l'Etat ». Les parents sont donc responsables. Cela devrait plaire sans doute aux plus conservateurs.

    Les juges ont ajouté : « l'Etat peut légitimement essayer de protéger les enfants. Mais cela ne signifie pas qu'il puisse restreindre les idées auxquelles ces enfants sont confrontés ». Les plus libéraux apprécieront.

    La Cour précise que les enfants n'ont pas attendu l'apparition d'internet pour se confronter à un imaginaire violent. Et de citer la reine empoisonneuse de Blanche-Neige, mourant dans d'atroces souffrances, ou encore les pigeons arrachant les yeux des demi-sœurs de Cendrillon.

    En un an, la Cour suprême aura décidé que les vidéos montrant des cruautés faites aux animaux ou encore les manifestations anti-homosexuelles, ayant eu lieu lors des funérailles privées d'un militaire, sont couvertes par la liberté d'expression.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.