GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La Chine s'alarme de la dette américaine

    media Succursale de la banque chinoise ICBC à Huaibei, province de l'Anhui, juillet 2011. ChinaFotoPress/Getty Images

    Alors que l'agence de notation Moody's place sous surveillance la note des Etats-Unis en matière de sécurité de la dette, Pékin demande instamment à Washington de protéger ses investissements. Un appel qui intervient alors que le président Obama a du mal à s'entendre avec les républicains pour relever le plafond de remboursement de la dette américaine. Pour augmenter la pression, une agence de notation chinoise, Dagong, menace, elle aussi, de dégrader la note des Etats-Unis.

    Avec notre correspondant à Pékin, Joris Zylberman

    Se retrouver avec une montagne de bons du Trésor américain complètement dévalués, c’est la hantise de la Chine. Et depuis deux ans, Pékin n’hésite plus à mettre la pression sur Washington. D’où ce nouvel avertissement de la diplomatie chinoise : le gouvernement américain doit assurer les intérêts des investisseurs chinois.

    La Chine s’offusque des critiques des Etats-Unis sur la monnaie chinoise, sous-évaluée, quand elle voit combien le dollar est affaibli par une dette de plus en plus difficile à rembourser. Et même si elle tente de réduire ses réserves de bons du Trésor, la Chine reste, avec ses 1 153 milliards de dollars, de loin le premier détenteur.

    Depuis le début de la crise, Pékin critique le plan de relance de Washington et l’injection de liquidités dans l’économie par la Banque fédérale américaine. Et la Chine vient encore d’augmenter la pression en laissant Dagong, la première agence de notation chinoise, menacer de dégrader la note des Etats-Unis, à l’instar de Moody’s…

    Loin d’être aussi importante que Moody’s, l’agence Dagong est soutenue par Pékin, et essaye de se faire remarquer par sa sévérité contre les Occidentaux, tout en soutenant que la Chine est tout à fait capable d’affronter ses propres créances douteuses, abyssales… La notation se change ici en arme diplomatique dans la guerre économique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.