GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Après avoir délégué une partie de ses pouvoirs, Hugo Chavez quitte le Venezuela pour Cuba

    media

    Hugo Chavez, qui a obtenu l'autorisation du Parlement de repartir à Cuba pour suivre dès ce dimanche 17 juillet 2011 des séances de chimiothérapie, a délégué temporairement certains de ses pouvoirs. Le président vénézuélien a été opéré d'urgence à La Havane fin juin 2011 d'une tumeur cancéreuse. Samedi 16 juillet, il a quitté son pays après une petite fête organisée dans son palais de Miraflores pour son départ.

    Avec notre correspondant à Caracas, Francois-Xavier Freland

    Hugo Chavez, tout de rouge vêtu, lyrique, joyeux, chantant avec talent des refrains de sa région les Llanos. C'était l'une des dernières images avant son décollage pour Cuba. Un président pas comme les autres, plus proche de son peuple. C'est en multipliant les apparitions télévisées qu'il a voulu prouver qu'il était encore en forme et toujours capable de diriger le pays. Histoire de faire taire les critiques de l'opposition sur une éventuelle vacance du pouvoir.

    Avant de partir, il a délégué un certain nombre de responsabilités à son vice-président Elias Jaua. « Je conserve mes fonctions de président », a-t-il néanmoins tenu à préciser lors d'un Conseil des ministres extraordinaire, diffusé en direct sur les chaînes publiques. Toujours très pédagogue, à l'heure de quitter son pays, Hugo Chavez s’est adressé une dernière fois à ses concitoyens, citant pêle-mêle Karl Marx ou des passages d’Ainsi parlait Zarathoustra de Nietzsche, sur la morale, le bien et le mal en politique.

    Enfin, après avoir pris congé de ses ministres, il s’est engagé à revenir vite au Venezuela pour poursuivre la bataille. « L'opposition parle de transition démocratique, a-t-il dit. Mais de quoi parle-t-elle ? La seule transition valable, c'est celle d'abandonner le capitalisme pour le socialisme ». Ainsi parlait Hugo Chavez.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.