GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Sanford Wallace, le roi du spam risque 40 ans de prison

    media

    On le surnomme le roi du spam. Il s’appelle Sanford Walace et a été condamné il y a deux ans à payer 711 millions de dollars de dommages et intérêts à la célèbre plateforme de réseau social. Son procès pénal devrait débuter à la fin du mois. Son forfait : avoir envoyé entre 2008 et 2009, 27 millions de messages indésirables sur Facebook pour subtiliser des codes, mots de passe et autres numéros de cartes de crédit à des internautes peu vigilants. Il risque désormais une peine de prison.

    Au total, 500 000 comptes Facebook auraient été piratés avec l’envoi de message frauduleux incitant à cliquer sur un lien. La confiance faite aux amis est le principe de base de cette juteuse arnaque. Redirigés vers un site malveillant capable d’aller chercher dans la mémoire de l’ordinateur les codes et autres numéros confidentiels, les utilisateurs de Facebook sont une proie facile.

    Sanford Walace a nié les charges retenues contre lui lors d’une audience à San José en Californie, le jeudi 4 août 2011 et a versé une caution de 100 000 dollars afin d’être libéré. Son cas devrait être examiné le 22 août dans le cadre d’une procédure pénale. Il encourt une peine de prison pouvant aller jusqu’à 40 ans de prison et deux milliions de dollars d’amende. Une première dans son long parcours judicaire puisque jusque là, ses exactions étaient jugées au civil.

    Un long parcours informatique... et judiciaire

    Adepte du phishing, c'est-à-dire du hameçonnage de données personnelles via internet, Sanford Wallace a une longue expérience de cyber-criminel derrière lui. Il se fait connaître en 1990 avec sa société Cyberpromotions pour des envois massifs de spams (courriels frauduleux). Il récidive ensuite en 2006 avec Smartbot.net et est condamné à verser 4,1 millions de dollars. En 2007, il est poursuivi par Myspace, un autre réseau social pour des faits semblables, c'est-à-dire l’extorsion de codes, mots de passe, numéros de cartes bancaires à des internautes manipulés.

    En 2009, un juge lui interdit l’accès au réseau social Facebook. Peine perdue puisque celui que l’on surnomme « le roi du spam » est devenu «accro» et continue à se connecter au réseau social de partage. En janvier dernier, il crée une fausse identité : David Sinful-Saturdays Fredericks. Il s’est néanmoins rendu lui-même aux autorités américaines pour faire face aux accusations qui pèsent contre lui.

    Pour en savoir plus sur le piratage informatique

    - Qu’est ce que le hameçonnage ? Une explication et mise en garde de Facebook. Cliquez ici
    - Une infographie qui explique le principe du hameçonnage sur les réseaux sociaux, cliquez ici
    - A écouter, les chroniques Pirates du nouveau monde, de Jérome Colombain sur France Info. Cliquez ici
    - Microsoft lance un concours pour contrer les hackers, article du Monde. Cliquez ici
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.