GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    En Colombie, une affaire de pédophilie agite l'opinion publique

    media La cathédrale de Bogota au coeur de la vieille ville : dans la très catholique Colombie les affaires de prêtres pédophiles défraient la chronique. Getty/Kaveh Kazemi

    L’Eglise colombienne est condamnée à verser 172 000 euros aux parents de deux enfants victimes d’un curé pédophile. C’est une grande première dans ce pays très catholique, où six prêtres sont actuellement poursuivis pour des faits de pédophilie.

    Avec notre correspondante à Bogota, Zoé Beri

    En 2007 le curé Enrique Duque avait accueilli dans sa paroisse deux enfants de 7 et 9 ans et leur famille chassés de leur maison par le conflit colombien. Condamné en 2009 pour viol, réfugié plusieurs mois dans un monastère, il purge actuellement une peine de 18 ans de prison. Les parents viennent de gagner une nouvelle victoire, contre l’Eglise cette fois-ci, qui devra les indemniser.

    Cette punition intervient alors que le débat sur la pédophilie est au coeur de l’actualité en Colombie. Des élus et plusieurs associations souhaitent organiser un référendum pour imposer la peine de perpétuité dans les cas de viol et d’assassinat de mineur, une peine qui n’existe pas dans le droit colombien.

    L’Eglise a fait appel devant la Cour constitutionnelle : elle considère qu’avec la condamnation du curé l’affaire avait déjà été jugée et qu’elle ne peut pas répondre des actes de chacun de ses prêtres. L’an dernier le cardinal colombien Dario Castrillon avait défrayé la chronique pour avoir félicité dans une lettre, un évêque français d’avoir gardé le secret sur un prêtre pédophile en 2001. Malgré son silence, l’abbé René Bissey et son évêque avaient été condamnés. Le cardinal Castrillon avait assuré qu’il ne regretterait jamais ses félicitations tout en reconnaissant que la pédophilie était un crime atroce.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.