GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 9 Octobre
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Au Mexique, la guerre des cartels fait un nombre record de victimes

    media Trois personnes sont mortes lors d'une Fusillade, près de Monterrey, le 27 juillet 2011. Reuters/Josue Gonzalez

    L'incendie qui a fait 53 morts, jeudi 25 août 2011, au Casino Royale de Monterrey, la capitale de l'Etat du Nouveau Leon, est à replacer dans le contexte de la guerre des cartels. Depuis le début de l’année, la violence augmente et s'étend désormais à l'ensemble du territoire mexicain.

    Il y a encore trois ans, Monterrey, troisème ville du Mexique, passait pour un havre de paix au milieu du déchaînement de violence amorcé par la déclaration de guerre que le président Felipe Calderon a lancée en 2006 aux trafiquants.

    Mais il y a de moins en moins au Mexique de zones épargnées par la violence. Dans la capitale du Nouveau Leon, pole industriel prospère de quatre millions d'habitants à guère plus de 200 km de la frontière américaine, la situation s'est rapidement dégradée sous les coups que se livrent deux des bandes les plus féroces : d'une part, le cartel du Golfe, organisation criminelle ancienne, et d'autre part, les Zetas, la créature en fait du cartel du Golfe jusqu'à que ce ramassis de mercenaires, anciens militaires dévoyés, se retournent contre leurs maîtres.

    Les deux gangs sont en concurrence sur tous les trafics, notamment de cocaïne vers les Etats-Unis, mais ils pratiquent aussi localement l'impitoyable racket dont le Casino Royale semble avoir été victime. Cette guerre de territoire s'est brutalement aggravée le mois dernier où l'on a compté 71 assassinats dans la seule ville de Monterrey liés à cette surenchère mafieuse. Et à l'échelle de tout l'Etat du Nouveau Leon, il y aurait déjà eu 850 morts en cette demi-année 2011.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.