GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Crise des subprimes : le gouvernement américain dépose plainte contre plusieurs banques

    media La crise des subprimes a touché de plein fouet le marché immobilier américain avant de devenir une crise financière. REUTERS/Jonathan Ernst/File

    L’Agence fédérale de financement de l’immobilier (FHFA) vient de déposer plainte contre 17 banques américaines et étrangères. Elles sont accusées de fraudes avant la crise des « subprimes », les crédits immobiliers à risque. Une façon de récupérer une partie de l’argent qui a servi à renflouer des sociétés de financement de l’immobilier.

    Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

    Le gouvernement américain essaie de récupérer une partie des 140 milliards de dollars que les contribuables ont payés depuis 2008 pour renflouer les deux géants du financement immobilier, Fannie Mae et Freddie Mac. Ceux-ci avaient enregistré d’énormes pertes quand la bulle spéculative dans l’immobilier avait éclaté en 2007, déclenchant la crise financière et la récession.

    Si le régulateur fédéral a déposé plainte contre 17 banques, c’est qu’il les accuse d’avoir menti à Fannie et Freddie en leur cachant notamment la solvabilité des ménages emprunteurs. Quand tout allait bien, les institutions bancaires n’étaient pas trop regardantes sur la situation financière de ceux qui voulaient un prêt. Lorsque le nombre des emprunteurs ne pouvant payer leur hypothèque a grossi de façon démesurée, le marché s’est effondré. Pour éviter le naufrage, Fannie Mae et Freddie Mac ont dû être nationalisés.

    Parmi les banques visées par le régulateur, les géants américains Bank of America, JP Morgan et Goldman Sachs, mais aussi des banques étrangères comme la Société générale et le Crédit Suisse. L’agence fédérale de financement de l’immobilier poursuit JP Morgan pour des pertes sur titres s’élevant à plus de 33 milliards. La Société générale s’en tire relativement à bon compte, on lui réclame un peu plus d’un milliard de dollars.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.