GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un fort séisme de magnitude 6,5 a frappé l'île de Java faisant trois morts et sept blessés (autorités)
    Amériques

    Pédophilie : une association de victimes dépose une plainte à la CPI contre Benoît XVI

    media

    Des victimes de prêtres pédophiles ont déposé mardi 13 septembre 2011 une plainte devant la Cour pénale internationale (CPI) contre le pape et d'autres responsables de l'Eglise catholique pour « crime contre l'humanité ». Interrogé sur cette plainte, le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, s'est refusé à tout commentaires.

    C'est la première fois que la CPI est saisie. Les avocats de l'association SNAP ont remis un dossier de plus de 20 000 pages qui récapitule les accusations contre le Vatican. Selon l'association, l'Eglise a « toléré et rendu possible le camouflage systématique et largement répandu de viols et crimes sexuels contre des enfants dans le monde entier ».

    Plusieurs actions en justice aux Etats-Unis et en Europe ont déjà été entamées. Certaines sont encore en cours. Cette fois-ci, les responsables de l'association veulent taper plus haut. Ils refusent de parler de coup médiatique, mais cela y ressemble bien.

    Nous pensons que le pape devrait être entendu, il devrait être emmené devant la CPI pour sa responsabilité et ses omissions qui ont débouché sur des crimes contre l'humanité.
    Barbara Blaine Présidente de l'association d'anciennes victimes SNAP 10/10/2013 - par Nicolas Ropert Écouter

    L’association espère qu'un procureur instruise cette affaire. Mais peu de chance que cela arrive. D'une part, depuis l'entrée en fonction de la CPI en 2002, plus de 8 000 demandes ont été déposées par des particuliers ou des Etats sur des sujets divers et variés. Dans quatre cas seulement, une enquête a été ouverte. D'autre part, la plupart de ces crimes ont été commis avant 2002, la cour pourrait se déclarer incompétente.

    Benoît XI avait exprimé sa honte et demandé pardon aux victimes. Le pape avait exigé que l'Eglise collabore avec les instances judicaires des différents pays où des actions sont menées. Pour l'instant, le Vatican s'est refusé à tout commentaire.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.