GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le mouvement des «indignés» fait des émules à New York

    media

    Le mouvement des « indignés » fait des émules. Notamment aux Etats-Unis et plus précisément à New York où quelques centaines de personnes tentent d’occuper Wall Street depuis le samedi 17 septembre 2011. Ils veulent protester contre le pouvoir des banques, mais la police de New York était là avant eux.

    Avec notre correspondant à New York, Karim Lebhour

    Les« indignés » new-yorkais sont déterminés à camper devant Wall Street. Une poignée d’entre eux, équipés de tentes et de sacs de couchage, ont passé la nuit à proximité de la célèbre place financière, barricadés par des barrières de police.

    « Nous voulons lancer un mouvement qui continuera dans les semaines et les mois à venir pour créer un point de ralliement, à cet endroit, où tant d’argent et de pouvoir sont concentrés », explique un jeune « indigné » new-yorkais.

    L’idée d’occuper Wall Street, comme les Egyptiens ont occupé la place Tahrir a été lancée par un magazine anti-pub canadien et largement relayé ces dernières semaines sur Facebook et sur Twitter. Objectif : dénoncer la domination des marchés financiers dans le système économique et politique aux Etats-Unis.

    « Wall Street est un symbole, explique un autre indigné. Le gouvernement a sauvé les banques de la faillite et depuis l’économie s’effondre, le chômage monte et maintenant les gens se demandent pourquoi nous avons donné tout cet argent à Wall Street ? »

    Les organisateurs disent s’inspirer du « printemps arabe » et des « indignés espagnols ». Ils espéraient mobiliser 20 000 personnes à Wall Street. Pour l’heure, ils ne sont que quelques centaines à avoir répondu à l’appel, sous étroite surveillance policière.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.