GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: la sortie du Royaume-Uni de l'UE est «un moment tragique pour l'Europe» (Juncker au quotidien «El Pais»)
    • Intempéries: le typhon Tapah menace le Japon, des centaines de vols intérieurs ont été annulés
    • Mondial 2019 de rugby au Japon: victoire et bonus pour l'Irlande face à l'Écosse (27-3)
    • Environnement: la ville de Paris organise, ce dimanche de 11h à 18h, la 5e édition de la Journée sans voiture
    • Suisse: des funérailles en montagne pour le Pizol, un glacier désormais disparu sous l'effet du réchauffement climatique
    • Sécurité dans le Golfe: l'Iran compte présenter à l'ONU un plan de coopération régionale (Rohani)
    • Pour l'Iran, la présence de forces étrangères dans le Golfe accroît l'«insécurité»
    Amériques

    Manifestation contre la corruption de la classe politique brésilienne

    media La célèbre plage de Copacabana exceptionnellement plantée de balais pour demander au gouvernement brésilien de faire le ménage dans les finances du pays. Reuters/Sergio Moraes

    La colère monte contre les affaires de corruption au sein du gouvernement brésilien. Une manifestation a rassemblé plusieurs milliers de personnes, le 20 septembre 2011, dans le centre de Rio de Janeiro. En cause, une nouvelle démission, la semaine dernière, d’un ministre du gouvernement de Dilma Rousseff ; et c’est encore une affaire de corruption. Les Brésiliens s'inquiètent également des 18 milliards d’euros qui ont disparu des caisses fédérales durant les années 2000.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Le ras-le-bol est général, et les Brésiliens ont décidé de se faire entendre de leurs élus. Sans appui des syndicats, ni des partis politiques bien sûr : les manifestants sont tous venus manifester dans le centre de Rio de Janeiro grâce à la mobilisation lancée sur les réseaux sociaux, comme Facebook et Twitter. Et leurs cris ont résonné dans le centre des affaires de la grande métropole brésilienne.

    Jeunes travailleurs, retraités, étudiants, fonctionnaires… La foule brandit des balais vert et jaune, les couleurs du Brésil. Rodrigo a lui aussi suivi l’appel qui a circulé sur internet : « Nous voulons un véritable nettoyage. Et ces balais représentent l’indignation de toute la jeunesse, de tous les citoyens brésiliens qui ne supportent plus la corruption à tous les niveaux, au sein du gouvernement brésilien ».

    Quatre ministres ont été contraints à la démission à la suite d'accusations d'enrichissement illégal ou de détournements de fonds publics, et nombre de députés et sénateurs sont régulièrement accusés de corruption. Chaque année, la corruption coûte au Brésil entre 17 et 30 milliards d’euros. Le ras-le-bol dans la population est général.

    « Le gouvernement nous prend pour des clowns, explique Jacqueline venue manifester, comme beaucoup, avec un nez rouge sur le visage. Lula (l’ancien président) n’a rien fait contre la corruption. La présidente Dilma (Rousseff) donne, au moins, l’impression de vouloir y mettre fin. On l’espère en tout cas ».

    Et en attendant des résultats concrets, les manifestants l’affirment, la mobilisation va continuer. Sur internet et dans la rue.

    C'est la quatrième démission au sein du gouvernement brésilien pour cause de corruption. La cinquième en tout, en comptant celle du ministre de la Défense, qui a quitté le gouvernement pour désaccord avec la présidente.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.