GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Près de 3 000 sans papiers arrêtés en une semaine aux Etats-Unis

    media Contrôle des passeports à l'aéroport de Miami en Floride, le 19 janvier 2007. Getty Images/Joe Raedle

    Lors d’un vaste coup de filet de l’administration américaine des douanes et de l’immigration, ICE, près de 3 000 sans papiers ont été arrêtés au cours de la semaine du 17 au 23 septembre.

    L’opération « Vérification » a permis d’arrêter 2 901 sans-papiers ayant tous des antécédents judiciaires sérieux : attaques à main armée, enlèvements, meurtres comme dans le cas du nigérian Romanus Bright, ou trafic de drogue. Parmi les personnes interpellées, 42 appartenaient à des bandes. Et 151 avaient purgés des peines pour des délits sexuels. Près de 700 déjà expulsés des Etats-Unis y étaient revenus.
     

    Ce coup de filet sans précédent par son ampleur a été mené à travers les cinquante états et quatre territoires associés. Il a nécessité la participation de 1 900 agents des douanes et de l’immigration ainsi que l’assistance des autorités locales et régionales.
     

    Cette opération se produit un mois après que Janet Napolitano, la ministre de la sécurité intérieure, ait annoncé que l’accent serait désormais mis sur la chasse aux sans papiers ayant un passé criminel. Les organisations de droits de l’homme lui reprochaient de trop s’en prendre aux étrangers sans antécédents judiciaires.
     

    L’opération a certainement aussi un objectif électoral: Barack Obama ne veut pas se voir accuser de laxisme en matière d’immigration clandestine. D’ailleurs, les réactions sur le blog de la chaine MSNBC sont édifiantes sur l’humeur des Américains : « Il en reste 12 millions à arrêter », écrit l’un alors qu’un autre déclare après le coup de filet : « C’est pas trop tôt ».
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.