GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Avril
Samedi 22 Avril
Dimanche 23 Avril
Lundi 24 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 26 Avril
Jeudi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Alerte au virus informatique au Pentagone : des drones infectés

    media

    Des drones militaires américains en mission en Afghanistan se retrouvent infectés par des bugs informatiques. Des incidents qui sont mineurs jusque là. Mais l’origine du problème n'est pas vraiment identifiée. Est-ce une attaque volontaire ou une « contamination » accidentelle ? Les spécialistes n'ont pas tranché.

    « Un virus informatique a infecté les cockpits des drones américains Predator et Reaper, enregistrant toutes les commandes des pilotes quand ils effectuent à distance des missions en Afghanistan et sur d'autres zones de conflits », écrit le magazine Wired sur son site internet. Un virus détecté, il y a deux semaines et dont les techniciens de la base de Creech dans le Nevada auraient le plus grand mal à se débarrasser, toujours selon ce même magazine. Ce sont les postes de commande à distance qui ont été infectés sans toutefois empêcher les pilotes d'effectuer leurs missions et sans que des informations confidentielles ne soient divulguées à l'extérieur de la base.

    Ces drones américains utilisés pour des missions en Afghanistan ou dans d'autres zones de conflits par l'armée américaine ou la CIA sont devenus une arme privilégiée pour les Etats-Unis. Ce qui inquiète le plus, c'est l'origine du problème qui n'est pas encore identifiée. Un flou informatique fort dérangeant pour des opérations menées à distance qui ne tolèrent pas l'approximation. Le virus aurait pu être introduit par des clés USB ou des périphériques de type disques durs externes, utilisés pour récupérer les informations d'un poste à un autre. Mais pour le moment nul ne peut l'affirmer encore. L'un des interlocteurs du magazine Wired explique : « Nous pensons qu'il n'est pas dangereux mais en fait nous n'en savons rien ».

    C'est un énorme problème de sécurité mais qui touche aussi bien des entreprises normales que des secteurs censés être protégé... Les attaques ne viennent pas de la force des attaquants mais de l'extrême faiblesse des victimes qui ne respectent pas les règles les plus élémentaires de sécurité. C'est un constat que l'on fait dans toutes les armées du monde.
    Éric Filiol, expert en sécurité informatique et en virologie informatique opérationnelle 10/10/2013 - par Léa Ticlette Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.