GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Arianna Huffington débarque en France et garde le mystère sur l’Afrique

    media Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post, le 10 octobre 2011 à Paris Siegfried Forster / RFI

    La fondatrice du site d’information le plus visité aux Etats-Unis était attendue comme le Messie du nouveau journalisme pour la leçon inaugurale du Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris. Finalement, Arianna Huffington a tenu un discours très conventionnel et convenu, avec quelques notes sur papier. Le même jour, elle avait annoncé le lancement vers le 15 novembre de la première édition française du Huffington Post. Après son débarquement en Europe, la France est la première cible non-anglophone de ce pure player américain qui envisage aussi se développer en Afrique. Entretien.

    RFI : Les choses les plus importantes pour le « nouveau journalisme » que vous défendez restent la vérité et la confiance. Pourquoi ?

    Arianna Huffington : Déceler la vérité et la communiquer au public est le but ultime du journalisme. C’est cela qui maintient et préserve la démocratie. Nous croyons tous dans la liberté de la presse. C’est le cœur du journalisme.

    RFI : Et la confiance ?
     
    A. H. : La confiance est également très importante parce qu’il y a des millions des gens qui peuvent avoir accès à une plateforme pour faire entendre leur voix. Mais si les gens ne sont pas dignes de confiance, on ne peut pas leur donner accès à cette plateforme. Pour cela il devient de plus en plus important de gagner la confiance des lecteurs.

    Arianna Huffington, le 11 octobre à Paris, lors de la leçon inaugurale du Centre de formation des journalistes (CFJ). Siegfried Forster / RFI

    RFI : Vous avez évoqué deux éléments fondamentaux de votre « nouveau journalisme » : l’entreprise journalistique et la plateforme des blogueurs. Tout le monde peut faire cela, alors pourquoi c’est The Huffington Post qui a le plus de succès ?
     
    A. H. : Oui, tout le monde peut faire cela. Les frais d’entrée sont extrêmement bas. Nous avons développé une manière de faire qui marche très bien, mais personne peut être empêchée de faire la même chose.

    RFI : Comment démarrera concrètement le site The Huffington Post en France? 
     
    A. H. : Le Monde fusionnera son site interactif Le Post avec The Huffington Post. Nous mettons à disposition notre plateforme technologique avec les commentaires, les blogs etc. Au début, l’équipe en France sera composée de 8 à 10 personnes.

    RFI : Quelle sera la différence entre The Huffington Post en France et The Huffington Post aux Etats-Unis ?
     
    A. H. : La différence est aussi grande que la différence entre la France et les Etats-Unis. Il suffit de regarder quelles histoires ont été récemment publiées en France. Il y avait un article sur les enfants, les frites et le ketchup. C’est juste charmant. Ou le fait qu’il n’est pas autorisé de mentionner le nom de Twitter et Facebook, basé sur un décret de 1992*. C’est charmant, c’est français et cela ne fait pas de sens (rire).

    RFI : Combien d’internautes attendez-vous sur le site français deThe Huffington Post ?
     
    A. H. : Je ne me suis jamais posée la question avant le lancement du site en Angleterre et entre-temps on a atteint les 37 millions de visiteurs par mois. Nous essayons de faire le site le mieux possible et après les internautes s'en occupent eux-mêmes.

    RFI : Quels sont vos projets pour l’Afrique ?
     
    A. H. : L’Afrique est à l’horizon, mais d’abord nous allons lancer les éditions dans les pays en Europe et après au Brésil. Pour l’Afrique, nous n’avons pas encore une date.

    -------------------------------------------------

    * Le renvoi des téléspectateurs et auditeurs vers les pages des émissions sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter constitue une « publicité clandestine » si ceux-ci sont nommés à l'antenne, selon une décision publiée le 11 avril 2011 sur le site du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) en France.

     

    L’expansion de la recette miracle du Huffington Post
    Th Huffington Post

    Arianna Huffington, née Arianna Stassinopoulos en 1950 en Grèce, a fait des études à l’université de Cambridge en Angleterre avant de devenir journaliste aux Etats-Unis. Elle explique avoir hérité son goût pour le journalisme de son père. Ce dernier avait travaillé pendant la Seconde Guerre mondiale pour un journal de résistance avant d’être déporté dans un camp de concentration en Allemagne.

    En 2005, avec cinq collaborateurs, Ariane Huffington avait lancé The Huffington Post. Depuis juin dernier, avec 37 millions de visiteurs uniques mensuels, ce site d'information qui emploie 1 400 journalistes est devenu le site d'information le plus visité aux Etats-Unis devançant The New York Times. Sa recette consiste à mélanger savamment l’information, le divertissement, les opinions (« toujours fondées sur des faits ») et les blogs, souvent tenus par des people. Pour le lancement en France, le Huffington Post a conclu pour la première fois un partenariat : une collaboration avec le journal Le Monde qui fusionnera son site participatif Le Post avec le site du pure player américain.

    En février 2011, le site The Huffington Post a été racheté pour 315 millions de dollars (225 millions d’euros) par le portail internetAOL qui mène depuis une stratégie d’expansion : après le Canada en mai et le Royaume-Uni en juillet, cela sera à la mi-novembre le tour à la France, avant peut-être l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Turquie… a expliqué Arianna Huffington, l’actuelle présidente du Huffington Post Media Group.

    Ecouter le discours d’Arianna Huffington, prononcé lors de la leçon inaugurale du Centre de formation des journalistes (CFJ) à Paris le 10 octobre 2011. 11/10/2011 Écouter

    Liens utiles :

    -         TheHuffingtonPost.com Etats-Unis
    -         TheHuffingtonPost.co.uk Royaume-Uni
    -         TheHuffingtonPost.ca Canada
    -         The New York Times
    -         LePost.fr

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.