GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Argentine : Cristina Kirchner nomme un nouveau chef de gouvernement

    media La presidente argentine Cristina Fernandez de Kirchner

    En Argentine, la présidente Cristina Fernandez de Kirchner, triomphalement réélue en octobre dernier, a formé un nouveau gouvernement. Aux côtés des principaux barons du péronisme, reconduits dans leurs fonctions, deux nominations marquent l’orientation que la chef de l’Etat entend donner à son second mandat, qui commence formellement le 10 décembre 2011.

    Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

    En avant la jeunesse, et à gauche ! Tel est le message transmis par la présidente Cristina Fernandez de Kirchner avec la formation du nouveau gouvernement. Etaient particulièrement attendus le nom du chef de cabinet, coordinateur de l’action gouvernementale, et celui du ministre de l’Economie.

    Pour le premier poste, en remplacement du fidèle Anibal Fernandez, élu sénateur en octobre, c’est Juan Manuel Abal Medina, 43 ans, qui a été choisi. Pour le second, c’est Hernan Lorenzino, 39 ans, qui succède à Amado Boudou, colistier de la chef de l’Etat dans le ticket vainqueur de la présidentielle.

    Issu d’une famille liée à la guérilla des années soixante-dix et secrétaire d’Etat à la Communication du précédent gouvernement, Abal Medina a été le Fouquier-Tinville de la croisade menée par la présidente contre les médias privés, censés être opposés aux intérêts du peuple.

    Quant a Lorenzino, s’il est identifié au courant des économistes de gauche, il a montré, dans ses fonctions de secrétaire d’Etat aux Finances, des qualités de négociateur, notamment en traitant avec le Club de Paris. C’est lui qui devra veiller à la bonne santé d’une économie qui bat des records de croissance, en limitant la casse que pourrait occasionner la crise européenne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.