GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Chili : un touriste serait à l'origine de l'incendie en Patagonie

    media Des pompiers tentent de combattre le feu qui ravage le parc national Torres del Paine au Chili. REUTERS/Stringer

    La lutte contre l'incendie progresse au Chili, dans le parc naturel Torres del Paine. Il est ravagé par les flammes depuis cinq jours, 11 000 hectares ont déjà été détruits. En tout, 600 pompiers sont mobilisés pour sauver ce site de Patagonie, visité chaque année par 100 000 touristes. Et c'est l'un d'entre eux qui aurait provoqué le sinistre.

    Avec notre correspondante à Santiago, Claire Martin

    C’est un touriste israélien qui serait à l’origine de l’incendie qui ravage le parc Torres del Paine. La police a interrogé les 400 touristes évacués du parc. Roter Singer, 23 ans, a confessé avoir mal éteint un feu de camp qu’il avait allumé avec du papier toilette. Une responsabilité à laquelle il pensait apparemment échapper.

    Selon la police, il avait avancé la date de son départ. Il est libre mais soumis à une interdiction de sortie du territoire. Sa négligence pourrait lui coûter entre 41 et 61 jours de prison. Une peine que la justice applique généralement lorsqu’il y a eu préméditation. Si l’enquête démontre le contraire, le touriste étourdi écopera seulement d’une amende qui ne dépasserait pas 200 euros.

    Les faibles sanctions prévues par la loi font déjà l’objet de critiques. De même que la lenteur avec laquelle ont réagi les autorités et le manque de moyens dont dispose la région face à ce genre de catastrophe.

    Dans un twit, le président Sebastian Pinera a annoncé que quatre foyers d’incendie sur six seraient bientôt sous contrôle. A partir de lundi, les vents devraient redoubler, les 500 secouristes et quatre hélicoptères bombardiers d’eau ont donc entamé une course contre la montre.

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.