GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La fausse mort de Fidel Castro: enquête sur une rumeur

    media Cette photo, qui a nourri la rumeur, a été publiée notamment sur le site du quotidien espagnol El Mundo et sur Twitter Elmundo.es

    Twitter aurait-il tué Fidel Castro ? Depuis quelques jours, photo à l'appui, circule une rumeur annonçant la mort du héros de la révolution cubaine. Une simple rumeur selon les autorités du pays. Agé de 85 ans, Fidel Castro se porterait bien et écrirait actuellement ses mémoires dans sa villa située à l'ouest de La Havane. Cette annonce a créé le buzz sur la toile. Décryptage.

    Avec notre correspondant régional, François-Xavier Freland

    Il y a plusieurs hypothèses sur l'origine de la rumeur. Revenons à la photo : sur ce document très troublant, on reconnaît Fidel Castro, allongé sur son lit de mort. Apparemment, cette photo -dont on ne connaît pas bien l'origine- a été montée de toutes pièces et diffusée par un journaliste installé en République dominicaine, avant de se retrouver publiée sur le site du journal espagnol El Mundo. Ce montage macabre aurait été réalisé pour commémorer le 50ème anniversaire de l'excommunication de Fidel Castro par l'église catholique, et ce, à quelques semaines de la visite du pape Benoît XVI sur l'île, prévue en mars.

    La photo a été twittée des milliers de fois. Sur le blog de Yohandry, un jeune castriste connu pour la véracité de ses infos, on retrouve une enquête d'un site de journalistes cubains Cubadebate. Et, selon cette enquête, la rumeur serait partie d'un faux profil Twitter, provenant des Etats-Unis, de Miami plus exactement, le fief des exilés anti-castristes. L'enquête refait méthodiquement la chronologie de la rumeur, et conclut qu'il pourrait s'agir d'une nouvelle tentative, peut-être même de la CIA pour déstabiliser le régime. Enfin, il pourrait s'agir aussi d'un virus informatique, utilisé comme cheval de Troie ou appât pour attirer les internautes et infiltrer les ordinateurs.

    Un buzz, apparemment, mais nourri par le fait que peu d’information filtre hors de Cuba

    En réponse à cette rumeur, à prendre avec beaucoup de réserve, plusieurs articles parus dans la presse cubaine évoquent un Fidel Castro en forme, se reposant après les dernières visites de chefs d'Etat, comme celle du président de Haïti, Michel Martelly. Un Fidel Castro qui, rapporte la presse, aurait été très amusé par cette nouvelle rumeur mais n'est cependant pas apparu en public depuis longtemps d'où les interrogations sur son véritable état de santé.

    Depuis qu'il connaît des problèmes de santé et qu'il s'est éloigné du pouvoir au profit de son frère Raul, en juillet 2006, l'ancien chef d'Etat cubain a été plusieurs fois la victime de buzz similaires à ce dernier. Il est certain que le jour où cette figure historique disparaîtra vraiment, les autorités cubaines seront sans doute tentées de dissimuler l'événement ou bien d'en retarder l'annonce, afin de ne pas créer un sentiment de vide dans la population et au sein même du régime. Fidel Castro est encore très populaire, très présent dans la vie des Cubains et les autorités du pays craignent peut-être des tentatives de déstabilisation du régime après sa mort.
     

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.