GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les généraux et les leaders de la contestation au Soudan ont formé mardi un Conseil souverain de onze membres qui dirigera le pays au cours de sa transition de trois ans et trois mois vers un pouvoir civil.

    Amériques

    Le Pentagone s’inquiète du film sur ben Laden que prépare Kathryn Bigelow

    media Le cinéma de Kathryn Bigelow a pour thèmes privilégiés la violence, la terreur et l'humanité menacée. Wikipedia/GNU Free Documentation License/Joe Mabel

    Aux Etats-Unis, le Pentagone montre des signes de nervosité autour d’un projet de film sur la traque et l’élimination de ben Laden que prépare Kathryn Bigelow. Les militaires craignent en effet que la réalisatrice, oscarisée en 2010 pour Les Démineurs, n’ait eu accès à des sources classées secret-défense pour relater les derniers mois de l’ex-ennemi public numéro un aux Etats-Unis.

    L’inquiétude du Pentagone est manifeste. Dès le mois de décembre dernier, le 10, l’inspection générale du ministère américain de la Défense a rédigé une note interne annonçant qu’une enquête allait être ouverte « immédiatement » pour savoir si oui ou non, la réalisatrice Kathryn Bigelow avait bénéficié de fuites internes du Pentagone. Ce branle-bas de combat a été déclenché par le président de la commission de la Sécurité intérieure à la Chambre des représentants.

    Secret-défense et cinéma

    Le républicain Peter King était en effet intervenu en août pour attirer l’attention sur le fait que, pour les besoins du film, Kathryn Bigelow, et son scénariste Mark Boal, avaient eu accès à de hauts responsables de la Défense. Et, comme apparemment la confiance n’est pas totale entre politiques et militaires, M. King a exprimé la crainte que ces derniers n’aient révélé aux cinéastes des éléments classés secret-défense sur l’opération qui a mené à la mort de ben Laden.

    C’est d’ailleurs Peter King qui a prévenu la presse il y a quelques jours de l’enquête imminente décidée par le Pentagone portant « sur les actes de fonctionnaires du ministère de la Défense en lien avec la communication d’informations aux cinéastes », dit la lettre qui lui est adressée. En ces temps d’élections, il ne faut rien négliger… Par ailleurs, la CIA a également réagi à ces soubresauts indiquant, dès le mois de novembre, vouloir mettre place une politique dans le but de « réguler » ses relations avec l’industrie cinématographique.  

    Si jamais Kathryn Bigelow a bénéficié d’informations hautement sensibles pour son scénario, elle est doublement avertie, tout sera doublement épluché à la fois par le Pentagone et par la CIA. Du côté de la Maison Blanche, on est nettement moins suspicieux. « Ridicule », s’était contenté de déclarer Jay Carney, le porte-parole de la Maison Blanche, interrogé sur les risques liés à d’éventuelles fuites du Pentagone qui pourraient être portées à l’écran par Kathryn Bigelow.

    Une ébauche de distribution

    Notre dossier spécial

    Décidément féru de 7e Art, le député Peter King suit à la trace le travail de Kathryn Bigelow et croit savoir que son nouveau film sortira sur les écrans en octobre, juste avant la présidentielle du 6 novembre. Or, l’élimination de ben Laden au cours de l’opération baptisée Nepture’s Spear (Trident de Neptune) constitue pour le président Obama, candidat à sa réélection, une des plus spectaculaires réussites de son mandat. Cela semble suffisant pour chercher des noises à la réalisatrice.

    Kathryn Bigelow, qui a reçu l’Oscar du meilleur film et de la meilleure réalisatrice en 2010 pour Les Démineurs («The Hurt Locker»), dispose de ses entrées au Pentagone. Elle avait déjà bénéficié à l’époque de son assistance pour le scénario des Démineurs. Aujourd’hui, le projet de son nouvel opus est en bonne voie. Des acteurs sont souvent cités pour faire partie de la distribution comme Idris Elba ou Guy Pearce.

    Dernier en date à révéler qu’il est bien en pourparlers avec les producteurs, Joel Edgerton. Le comédien australien âgé de 37 ans a partagé la vedette avec Tom Hardy dans Warrior, film d’arts martiaux à succès. Edgerton n’a encore rien dit du rôle qu’il pourrait jouer dans le film mais, détenteur d’une ceinture noire de karaté, celui du chef du commando des Navy Seal collerait plutôt bien à ses talents de sportif.    

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.