GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Cuba : le PC confirme les réformes attendues

    media Le président cubain Raoul Castro. Photo : Desmond Boylan/ Reuters

    Le Parti communiste de Cuba s'est réuni ce week-end à La Havane. Il a tenu une conférence de rénovation du parti, sous l'impulsion du président Raul Castro.  Ce dernier a annoncé une large offensive contre la corruption.

    Avec notre envoyé spécial à La Havane,François-Xavier Freland

    Si cette conférence n'est pas encore une révolution dans la révolution, elle est en tous les cas un nouveau pas vers la transparence et l'ouverture politique.

    Ce week-end, de nombreuses décisions importantes ont été prises et votées à l'unanimité par les 800 délégués présents à la première conférence de ce type depuis la fondation du parti communiste cubain en 1965. Diminution des dirigeants politiques et des mandats, lutte accrue contre la corruption, et obligation pour les organes de presse du régime de s'ouvrir au débat et de lutter contre l'autocensure.

    Un premier pas vers l'ouverture qui doit accompagner les réformes adoptées lors du VIème congrès du Parti communiste en avril dernier. Pour Philip Klepak, spécialiste en histoire et stratégie, auteur d'une biographie récente sur l'actuel président, cette ouverture mesurée est avant tout l'oeuvre du militaire éclairé Raul Castro :

    « On a un homme qui aime le dialogue, qui aime passer par des étapes et arriver à des conclusions. Raul est un monsieur qui est habitué aux idées militaires d'efficacité, de responsabilité, de discipline, alors il sait que pour sauver la révolution, littéralement sauver la révolution il faut refaire une partie de ce qui a été fait ».

    Le président Raul Castro a néanmoins réaffirmé le refus d'une ouverture au multipartisme.   « Renoncer au parti unique, a t'il prévenu, reviendrait tout simplement à légaliser les partis de l'impérialisme dans notre patrie ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.