GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Condamnation historique en France du géant américain des pesticides Monsanto

    media L'agriculteur Paul François arrivant au tribunal de Lyon, au centre de la France, pour le procès qui l'oppose à la firme américaine de pesticides Monsanto, le 12 février 2012. AFP / Jean-Philippe Ksiazek

    Monsanto, le géant américain des pesticides, a été jugé par le tribunal de grande instance de Lyon, ce lundi 13 février 2012, responsable de l'intoxication à l'herbicide d'un agriculteur français. La justice, dans sa décision, a ouvert la voie à des dommages et intérêts. Cette indemnisation est une première en France. La firme envisage de faire appel.

    Le géant de l’agrochimie Monsanto a été condamné ce lundi 13 février 2012 à indemniser un agriculteur charentais pour les préjudices qu’il a subis à la suite de l’utilisation de l'herbicide de la firme internationale. Un jugement qui, a n'en pas douter, fera date, car d'autres vont désormais pouvoir se prévaloir de cette décision.

    La condamnation est historique pour tous les dossiers similaires, estime François Lafforgue, avocat du plaignant, car, précise-t-il, nombre d'agriculteurs sont dans la même situation : « En France, des agriculteurs ont commencé à engager des procédures, d’autres vont le faire certainement. Dans le milieu agricole, il y a une prise de conscience du fait qu’ils sont les victimes, tout comme les consommateurs, et que les responsables sont les fabricants de produits phytosanitaires ».

    L’avocat de l’agriculteur charentais continue : « Je crois que de nombreuses procédures vont être engagées dans l’avenir, pas seulement en France, mais également en Europe ou en Allemagne où l’on attendait cette décision, voire aux Etats-Unis où certains journaux faisaient écho de cette affaire. »

    En France, l'association Phyto-Victimes fédère les agriculteurs atteints de maladies professionnelles après l'emploi de pesticides. Elle rassemble déjà une centaine de dossiers qui, très vite, devraient être plaidés devant les tribunaux. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.