GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: BP va régler une partie du contentieux de la marée noire dans le golfe du Mexique

    media L'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon le le 20 avril 2010. MrDrummerboy65

    Le géant pétrolier BP est parvenu à un accord partiel avec des plaignants au procès qui devait s'ouvrir lundi 5 mars aux Etats-Unis, pour la marée noire engendrée par le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon en 2010, dans le golfe du Mexique. L'annonce de cet accord de dernière minute va se traduire par un nouveau report du procès qui se veut exemplaire.

    Des dizaines de milliards de dollars sont en jeu au procès de BP qui devait s'ouvrir lundi à La Nouvelle-Orléans, pour déterminer les responsabilités du géant britannique du pétrole et de ses sous-traitants dans la marée noire du golfe du Mexique en 2010.

    Mais parallèlement, les discussions avaient été menées entre BP et les avocats des personnes et des entreprises estimant avoir subi des torts. Ces discussions ont finalement abouti à un accord à l'amiable partiel.

    BP évalue le coût des indemnisations devant être payées aux pêcheurs et aux entreprises privées de la région sinistrée à près de 8 milliards de dollars. Cette somme devrait être réglée en puisant dans les fonds mis de côté par le groupe en 2010. BP a déjà versé plus de 6 milliards de dollars à quelque 220 000 plaignants ayant choisi une procédure rapide d'indemnisation.

    Le présent accord ne couvre toujours pas le plus gros du contentieux, c'est-à-dire, les procédures ouvertes par les pouvoirs publics américains. Le juge a décidé d'ajourner à nouveau le procès pour permettre aux parties de revoir les positions respectives.

    Mais même en cas d'un éventuel accord avec le gouvernement, l'affaire devra aboutir devant le tribunal. Toute l'industrie pétrolière a les yeux fixées sur ce procès qui pourrait bien servir d'exemple dans l'avenir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.