En Haïti, le Sénat demande au président de fournir des informations sur sa nationalité - Amériques - RFI

 

  1. 00:00 TU Journal
  2. 00:10 TU Autour de la question
  3. 00:30 TU Journal
  4. 00:33 TU Autour de la question
  5. 01:00 TU Journal
  6. 01:10 TU Priorité santé
  7. 01:30 TU Journal
  8. 01:33 TU Priorité santé
  9. 02:00 TU Journal
  10. 02:10 TU 7 milliards de voisins
  11. 02:30 TU Journal
  12. 02:33 TU 7 milliards de voisins
  13. 03:00 TU Journal
  14. 03:10 TU Sessions d'information
  15. 03:30 TU Sessions d'information
  16. 04:00 TU Journal
  17. 04:15 TU Sessions d'information
  18. 04:30 TU Journal
  19. 04:34 TU Sessions d'information
  20. 04:40 TU Accents d'Europe
  21. 05:00 TU Journal
  22. 05:15 TU Sessions d'information
  23. 05:30 TU Journal
  24. 05:34 TU Sessions d'information
  25. 05:40 TU Grand reportage
  1. 00:00 TU Journal
  2. 00:10 TU Couleurs tropicales
  3. 00:30 TU Journal
  4. 00:33 TU Couleurs tropicales
  5. 01:00 TU Journal
  6. 01:10 TU Priorité santé
  7. 01:30 TU Journal
  8. 01:33 TU Priorité santé
  9. 02:00 TU Journal
  10. 02:10 TU 7 milliards de voisins
  11. 02:30 TU Journal
  12. 02:33 TU 7 milliards de voisins
  13. 03:00 TU Journal
  14. 03:10 TU Sessions d'information
  15. 03:30 TU Sessions d'information
  16. 04:00 TU Journal
  17. 04:15 TU Sessions d'information
  18. 04:30 TU Sessions d'information
  19. 05:00 TU Journal
  20. 05:15 TU Sessions d'information
  21. 05:30 TU Sessions d'information
  22. 06:00 TU Journal
  23. 06:10 TU Sessions d'information
  24. 06:30 TU Journal
  25. 06:40 TU Sessions d'information

Dernières infos

  • Macky Sall sur RFI: «L'Afrique est une opportunité pour tout le monde, dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant»
  • Macky Sall sur RFI: «Les choses ont changé, l'Afrique a forcément besoin de nouveaux partenaires»
  • Macky Sall sur RFI: «[sur Ebola] il faut faire face à la maladie, il faut développer une résilience, maîtriser la propagation»
  • Macky Sall sur RFI: «[au Sénégal] il y a un syncrétisme qui nous préserve de l'extrémisme, nous sommes pour un islam modéré, de paix»
  • Macky Sall sur RFI: «Deux mandats de 5 ans me paraissent l'idéal mais il faut se garder d'en faire une fatwa applicable à tout le monde»
  • Macky Sall sur RFI: «Je me donne aujourd'hui comme opposant la crise, qui peut frapper la jeunesse, la question sociale»
  • Macky Sall sur RFI: «On ne peut pas faire la justice dans la précipitation, le temps du politique n'est pas le temps du judiciaire»
  • Macky Sall sur RFI: «Sur la gouvernance, la perception de la lutte contre la corruption [au Sénégal], il y a des résultats»
  • Macky Sall sur RFI: «La Francophonie c'est le français en partage mais c'est aussi la diversité» (Internationales)
fermer

Amériques

Haïti Michel Martelly

En Haïti, le Sénat demande au président de fournir des informations sur sa nationalité

media Le président haïtien Michel Martelly à Port-au-Prince, le 11 janvier 2012. Reuters/Swoan Parker

En Haïti, le conflit entre les sénateurs et le président de la République ne s'apaise pas : les élus doutent de la nationalité haïtienne de Michel Martelly, ce qui remettrait en cause sa capacité à diriger le pays.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Michel Martelly serait-il détenteur d'un passeport étranger ? Aurait-il par le passé été Américain ou bien Italien, et donc renoncé un temps à sa nationalité haïtienne ce qui l'empêcherait aujourd'hui d'être président.

Des sénateurs de l'opposition le clament haut et fort. Une commission d'enquête a été lancée depuis plusieurs semaines par la Chambre haute mais le chef de l'Etat se refuse à fournir un quelconque document prouvant son identité haïtienne. Il est vrai que, légalement, rien n'oblige Michel Martelly à se plier aux demandes des sénateurs mais les élus en appellent au patriotisme du président.

Dans une lettre ouverte adressée au chef de l'Etat, les élus expliquent que ce doute sur sa nationalité accélère « la descente aux enfers du pays ». Et certains sénateurs vont plus loin et menacent de bloquer la formation d'un nouveau gouvernement. Si Michel Martelly ne transmet pas son passeport à la commission d'enquête, ils ne voteront pas la ratification d'un nouveau Premier ministre.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.