GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: un engin explosif fait au moins un mort près d'un rassemblement de contestataires à Bagdad (autorités)
    • Éliminatoires CAN 2021: la Mauritanie tient tête au Maroc, 0-0; la Tunisie écrase la Libye, 4-1
    • CAN U23: Égypte-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-Ghana en demi-finales
    • France: l'Assemblée fait marche arrière sur l'huile de palme en maintenant son exclusion des biocarburants
    Amériques

    Benoît XVI au Mexique, une visite pontificale très politique

    media Le pape Benoît XVI (G) serre la main de Felipe Calderon, le président mexicain, à son arrivée à Leon, le 23 mars 2012. REUTERS/Osservatore Romano

    En visite au Mexique, le pape Benoit XVI a quitté le 24 mars  la ville de Leon, dans le centre du pays, pour se rendre à Guanajuato, capitale de l'Etat mexicain du même nom. Le souverain pontife y est allé pour rencontrer le président Felipe Calderon. Une visite privée hautement politique. Benoît XVI doit partir lundi pour Cuba, seconde et dernière étape de son voyage latino-américain.
     

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

    Le pape Benoît XVI arrive au Mexique juste avant l’ouverture de la campagne pour l'élection présidentielle. Ce n’est pas un hasard ni une innocente coïncidence. Le Vatican et le gouvernement mexicain ont des intérêts communs. Felipe Calderón espère une reconnaissance pontificale sur sa stratégie pourtant très meurtrière de lutte contre les cartels de la drogue.

    Benoît XVI attend en retour un soutien plus fort du gouvernement mexicain sur son agenda moral : mieux lutter contre l’avortement, le mariage homosexuel ou l’utilisation des préservatifs.

    Felipe Calderón n’a pas ménagé ses efforts pour que soient modifiés l’article 24 de la Constitution mexicaine qui donnera plus d’espace à l’intervention de l’Eglise dans la société. Elle lui permettra de faire du prosélytisme en dehors des églises, en particulier dans les écoles. Elle lui donnera également un meilleur accès aux moyens de communications comme la télévision. Le succès assuré de cette visite pastorale à trois mois des élections est un coup de pouce que devrait capitaliser facilement le gouvernement et sa candidate Josefina Vásquez Mota.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.