GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la Une : 14 ans dans la jungle aux mains des FARC

    La libération attendue d’otages des FARC fait la Une de la presse en Colombie ce lundi.
    Une presse tout de même prudente : elle est habituée aux aléas de dernière minute … « Tout le pays espère la fin de 14 ans de calvaire » titre par exemple El Heraldo. « Une tragédie sur le point de se terminer » annonce de son côté El Espetador.
    Les otages qui doivent être libérés ce lundi et mercredi, sont en effet les dix derniers militaires encore aux mains des FARC et certains depuis 14 ans… La photo que publie El Heraldo est édifiante sur le calvaire qu’ont vécu ces hommes avec des conditions de détention terribles : au milieu de la jungle, l’homme porte autour du cou une chaine fermée par un cadenas et l’on distingue très bien les piquets de bois auxquels cette chaine est reliée… « La ville de Villavicencio s’est transformée en capitale de la foi et de l’espérance pour la dizaine de familles qui attendent la libération des derniers militaires encore aux mains des rebelles » écrit El Heraldo. El Espetador détaille l’opération préparée depuis des mois par la Croix-Rouge internationale. Deux hélicoptères vont venir chercher les otages pendant que l’armée colombienne s’est engagée à suspendre ses opérations pendant les libérations. « On ne sait pas quels seront les otages libérés lundi et ceux qui devront attendre mercredi » confie à El Heraldo, l’ancienne sénatrice, Piedad Cordoba qui est médiatrice depuis des années entre le gouvernement et les FARC. Une très longue attente pour les familles…

    Barack Obama, candidat préféré des femmes…

    A 7 mois de la présidentielle aux Etats-Unis, la « sondagite » commence à s’emparer des médias américains… La maladie qui consiste à tenter d’évaluer pour qui vont voter les américains a commencé depuis longtemps mais la question est en train de changer. Ces dernières semaines, les sondeurs cherchaient à savoir qui sortirait gagnant des primaires au sein du Parti républicain. Maintenant que la victoire de Mitt Romney semble acquise, ils s’attaquent à la présidentielle elle-même et selon USA Today, Barack Obama fait la course en tête. Le journal publie un sondage qui montre que les républicains ont du souci à se faire dans les 12 « swing states », les Etats qui peuvent basculer d’un côté ou de l’autre. Et c’est particulièrement l’électorat féminin qui est en train de déserter le Grand Old Parti, le Parti républicain. USA Today rapporte une discussion entendue dans le Wisconsin, l’un de ces « swing states », une discussion entre 3 femmes justement à propos de la popularité de Barack Obama auprès des femmes. « C’est le culte de la célébrité » estime la première, « c’est l’enjeu de la contraception » répond la deuxième, « ce sont les enjeux sociaux » pense la troisième. Quelles que soient les raisons, le sondage de USA Today-Gallup montre que si Obama et Romney sont au coude à coude dans l’électorat masculin, le président sortant dispose d’une confortable avance auprès des femmes. « Depuis 1980, l’électorat féminin vote plutôt démocrate aux élections présidentielles. Ce qui est différent cette année, c’est que ce soutien est plus massif et il s’est accéléré depuis janvier-février » analyse USA Today.

    La « middle class » enjeu de campagne

    Alors que le camp démocrate entre progressivement en campagne, Joe Biden est monté au front ce week-end. Le débat qui a opposé dimanche le vice-président américain à Mitt Romney, fait la Une du Los Angeles Times. Le débat donne une idée des angles d’attaque que les démocrates vont utiliser dans la campagne : Joe Biden a accusé Mitt Romney de ne pas comprendre la classe moyenne et de ne rien connaître aux affaires internationales. A deux jours de nouvelles élections primaires, notamment dans un état clé comme le Wisconsin, Hillary Clinton est sortie de sa réserve pour affirmer que Mitt Romney avait une vision périmée de la Russie. Le candidat républicain a déclaré il y a quelques jours que la Russie était l’adversaire géopolitique n°1 raconte encore le Los Angeles Times.

    En Argentine, l’armée à bout de souffle ?

    30ans après le déclenchement de la guerre des Malouines, le sujet fait encore la Une de toute la presse argentine. Sujets historiques, sujets sur l’intransigeance de la Grande-Bretagne sujets sociaux, sujets sur l’enjeu pétrolier… rien ne manque, y compris cet article de La Nacion qui évalue la possibilité pour la capacité militaire de l’Argentine et le titre de l’article est éloquent : « Le pays néglige les dépenses militaires ». « Quand l’Argentine a célébré son bicentenaire en 2010, écrit le journal, le ministre de la défense a prétendu que si tanks ne défilaient pas c’était pour éviter d’apparaître trop belliciste, mais le président de la commission de la défense à l’Assemblée nationale affirme que c’est pour éviter d’avoir à gérer une panne au beau milieu du défilé ». « Pareil pour les avions des forces armées qui ne pourraient servir qu’à condition que les pilotes soient prêts à devenir des kamikazes » estime toujours ce même député… Pour l’éditorialiste, pour récupérer les îles Malouines, la voie diplomatique serait plus raisonnable.
    Barbe blanche contre calotte blanche
    Une photo à la Une de la presse cubaine en Floride : à gauche un vieil homme à la barbe grise et parsemée et à droite, un autre vieil homme les joues rasées de près mais courbé par le poids des années. A gauche Fidel Castro et à droite Benoît XVI lors de la visite du pape à la Havane la semaine dernière. Et ce titre d’El Nuevo Herald : « Fidel Castro dit à l’Eglise : nous pouvons être amis, même si nous ne sommes pas d’accord ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.