GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 23 Septembre
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les antennes de RFI seront en édition spéciale entre 5h et 5h30 TU (7h-7h30 heure de Paris), puis entre 6h et 6h30 TU (8h-8h30 heure de Paris). Entre 5h30 et 6h TU sur l'antenne Monde: le Tour du Net consacré à la signature de l’accord de paix sur les réseaux sociaux, un extrait du Grand reportage de RFI, «La guérilla aux portes de la paix», mais aussi Bonjour l'Europe: «Une combattante néerlandaise chez les FARC».

    Amériques

    Haïti : le président Martelly accusé de corruption

    media

    Haïti et la République dominicaine sont secouées par un scandale de corruption. Un sénateur dominicain aurait versé d'importantes sommes, parfois en liquide, à des personnalités politiques des deux pays dont l'actuel président haïtien. Michel Martelly dément catégoriquement les accusations et parle de lynchage médiatique.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    C'est un reportage diffusé sur la télévision dominicaine qui est à l'origine du scandale. Avec de nombreux documents à l'appui, il est expliqué comment le sénateur dominicain Felix Bautista a créé un cartel d'entreprises dans le domaine de la construction et comment il s'en serait servi pour verser de l'argent à divers partis politiques.

    Le nom de Michel Martelly y est cité car il aurait perçu des centaines de milliers de dollars, durant sa campagne électorale mais également après son accession à la présidence. Au total, ce serait plus de 2,5 millions de dollars, versés en chèques ou en liquide que le chef de l'Etat haïtien aurait reçu de l'homme d'affaires et politicien dominicain. Des accusations jugées fantaisistes et rejetées en force par Michel Martelly.

    Dans un communiqué écrit, la présidence parle d'une « campagne d'intoxication de l'opinion publique », « d'attaques en règle » contre le président pour nuire à son intégrité. Un nouveau scandale dont le président haîtien se serait bien passé à l'heure où des parlementaires le soupçonnent toujours d'avoir une double nationalité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.