GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la Une : joie et soulagement après les libérations en Colombie

    Des soldats et policiers aidés par le personnel médical à leur arrivée à l'aéroport de Villavicencio, en Colombie, après avoir été libérés par les FARC, le 2 avril 2012. REUTERS/Jose Miguel Gomez

    La presse colombienne ne cache ni sa joie ni son soulagement après la libération la nuit dernière des 10 derniers militaires retenus par les FARC. Les photos montrent les otages descendant des deux hélicoptères aux couleurs de la Croix Rouge Internationale, et tous ont besoin de s’appuyer sur les infirmières en blouse blanche pour marcher. Ce simple détail en dit long sur leur état de santé. Ces photos font la Une de toute la presse colombienne. El Heraldo publie une biographie rapide des dix anciens otages sous la photo de chacun prise pendant leur détention. Dans le dossier consacré à ces libérations, El Heraldo revient également sur le discours prononcé hier par le président colombien à l’occasion de ces libérations. Juan Manuel Santos salue l’engagement pris par les Forces Armées révolutionnaires de Colombie de ne plus utiliser les enlèvements comme arme de guerre. « C’est un pas dans la bonne direction, mais ce n’est pas suffisant » dit-il. Le président colombien attend la libération de tous les otages civils encore aux mains des rebelles. Ce n’est pas non plus suffisant, semble lui répondre Piedad Cordoba dans le journal El Espetador. L’ancienne sénatrice, qui a été médiatrice, rappelle que l’accord de libération prévoit que le gouvernement autorise un accès aux membres des FARC emprisonnés. Le journal El Tiempo s’intéresse aussi à « l’après», à la façon dont le gouvernement pourrait aller vers la réconciliation. Et pour cela, il a interrogé un constitutionnaliste qui explique que la Constitution colombienne prévoit la possibilité pour le chef de l’Etat de remettre en liberté des prisonniers. En l’occurrence, il s’agirait des membres des FARC. « C’est un droit différent de l’amnistie ou de la grâce » explique ce constitutionnaliste à El Tiempo. « C’est une prérogative du président et elle permettrait d’aller vers la réconciliation », estime le juriste.

     
    Un fait divers devenu banal aux Etats-Unis

    Un déséquilibré qui entre dans une université et qui tire sur les étudiants. C’est un fait divers qui ne fait même plus la Une de la presse aux Etats-Unis. La fusillade qui a fait 7 morts s’est produite à Oakland, dans la baie de San Francisco et pourtant ce n’est pas le gros titre du Los Angeles Times, même si le journal y consacre un article. L’homme de 43 ans est visiblement un ancien étudiant de cette université et il a ouvert le feu en pleine classe. Très calmement, selon les témoins interrogés par le journal. Certains ont eu la vie sauve grâce au bon réflexe d’un étudiant qui a fermé la porte de la classe à clé et éteint les lumières. Bien qu’il ait tiré sur la porte, le tueur n’a pas pu entrer et il est reparti plus loin. « C’est le pire massacre qu’ait connu la Californie » rappelle le Los Angeles Times.

    Mexico en état de siège… selon la presse américaine
    C’est en revanche la situation sécuritaire du Mexique qui fait la Une du Los Angeles Times. « Mexico en état de siège » titre le journal sous la photo d’un nouveau massacre. « A Monterrey, la culture de la peur est évidente » explique le journal. « La violence engendrée par le crime organisé domine les esprits dans la troisième et plus riche ville du Mexique. La plupart de ceux qui peuvent partir le font ». Le journal décrit l’ambiance dans les rues de cette ville de 4 millions d’habitants où les points de contrôle se sont multipliés. « Monterrey n’est pas loin de tomber aux mains du crime organisé ». 400 morts pour les quatre premiers mois de l’année. Pire encore, selon un câble diplomatique américain, la police de toute la région serait déjà contrôlée par le crime organisé.

    Le début de la fin pour Rick Santorum ?

    Une nouvelle primaire aujourd'hui aux Etats-Unis. Dans le camp républicain, elle devrait marquer un tournant. C’est le Maryland, le Wisconsin et le district de Columbia qui votaient ce mardi et cela va marquer une nouvelle phase de la campagne. En effet, si les Etats du Sud avaient préservé les chances de Rick Santorum, ces trois primaires devraient donner l’avantage à Mitt Romney qui espère faire un triplé. Mais The New Yorker rappelle que « ce ne serait pas la première fois que le Wisconsin réserve des surprises ». « Il y a 40 ans, Hubert Humphrey abordait un week-end de Pâques en tête des primaires et pourtant ce fut George McGovern qui gagna dans le Wisconsin et devînt le favori ». Mais The New Yorker a du mal à croire tout de même à cette théorie : « Si Santorum parvient à défier Romney, écrit le journal, le diable pourrait sortir de sa tombe pour graver ce moment ». C’est dire si le journal croit aux chances de Rick Santorum face à Mitt Romney dans cet état du Wisconsin.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.