GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la Une : George Zimmermann lance son site internet

    Aux Etats-Unis, la procureure chargée de l’affaire Trayvon Martin décidera seule d’ouvrir ou non une enquête : dans cette affaire très médiatique et médiatisée, elle a décidé de se passer des services du grand jury. Et en attendant, la presse continue d’en faire ses gros titres.

    Comme ABC News qui reprend ce matin la première déclaration de George Zimmermann. L’homme qui a tiré sur l’adolescent noir se justifie sur le site qu’il vient de créer (therealgeorgezimmerman.com). Il y affirme que le geste qui l’a conduit à tirer sur Trayvon Martin et donc à le tuer, est un « incident qui change le cours de la vie ». Il a créé ce site, dit-il, « pour pouvoir parler directement à ses soutiens ». Mais tant qu’à avoir un site, il s’est aussi créé un compte Paypal pour recueillir les dons qui lui permettront de faire face aux dépenses. En attendant de voir si la procureure spéciale décide ou non de poursuivre Zimmermann, des manifestations continuent tous les jours à Sanford où a été tué Trayvon Martin, rappelle ABC News.

    Etats-Unis - Brésil : après la « bonne bouille », « la chère amie »

    Dilma Roussef est à Washington, c’est à la Une des journaux brésiliens. Notamment d’O Globo, le journal publie une photo de la présidente brésilienne en premier plan, Barack Obama flou, en fond. Les relations entre les Etats-Unis et le Brésil sont pourtant au beau fixe. C’est avant tout une question de personne avec Barack Obama visiblement très à l’aise avec Dilma Roussef : « Je dis ' ma chère ' à ma grande amie », dit le président américain. O Globo raconte qu’en 2009, Barack Obama avait salué Lula par un nonchalant : « Ah… Je l’adore… Il est l’homme le plus populaire au monde, c’est normal il a une bonne bouille ». Pas de telles familiarités cette fois. Le président américain est plus respectueux et appelle Dilma « ma grande amie » et salue « l’extraordinaire progrès qu’a fait le Brésil ces dernières années ».

    Déprécier le dollar : le rêve des pays émergents…

    Des relations au beau fixe, ne veut pas dire qu’il n’y ait pas quand même un petit nuage… Un nuage qui fait la Une de La Folha : « Dilma réclame à Obama une dépréciation du dollar ». La présidente brésilienne a expliqué à son homologue américain que le déséquilibre des changes est préjudiciable aux pays émergents. Pas de quoi tout de même créer une ombre sur les relations entre les deux chefs d’Etats qui, sur la photo publiée par La Folha, se prennent la main chaleureusement.

    Cuba : dans les prisons, de la nourriture « pire que pour les animaux »

    Une affaire avait fait grand bruit, le mois dernier à Cuba : pour la première fois, un détenu avait réussi à tourner des vidéos à l'intérieur d'une prison à Cuba et à les sortir clandestinement. Les images montrent des conditions d'hygiène immondes et une alimentation qualifiée par les prisonniers de « pire que de la nourriture pour animaux ». Ces vidéos ont été ensuite publiées par le Miami Herald, qui explique dans son édition d’aujourd'hui que la réponse du régime cubain ne s'est pas faite attendre. « Le détenu David Singh Jagpal, l'auteur des vidéos et citoyen indien, a été transféré à la prison d’Agüica, l'un des centres de détention les plus terribles de Cuba. Singh est maintenant détenu à l'isolement. Il ne peut parler à personne, ni sortir de sa cellule. Quatre gardiens le surveillent en permanence », écrit le Miami Herald. Singh a été condamné par les autorités cubaines à trente ans de prison pour corruption de mineurs et trafic de drogues, des accusations qu'il a toujours niées.

    En Haïti, le printemps des arrosages…

    Le quotidien, LeNouvelliste ne parle pas de plantes et de jardins, mais d’hommes politiques. Le sénateur Jean Hector Anacacis a « vendu la mèche et brisé le suspense », écrit le journal. Au moment où le Parlement doit ratifier le choix de Laurent Lamothe comme Premier ministre, le sénateur avoue qu’il est « très difficile de ne pas voter pour lui ». « Tout le monde ou presque a été arrosé » et ainsi « les éléments troublants sur la résidence de Lamothe ou sur l’utilisation vraisemblable d’un passeport au-delà de sa date d’expiration » ont vite été oubliés, explique le sénateur qui cite tout de même le nom de quelques parlementaires qui n’ont rien accepté de Laurent Lamothe. Mais « L’issue du vote ne laisse planer aucun doute », explique quand même le sénateur.

    Ils ne sont plus qu’à trois mètres

    Des nouvelles des neuf mineurs du Pérou pris au piège par un éboulement. Le travail des secouristes est extrêmement difficile car au fur et à mesure qu’ils creusent pour les atteindre et les délivrer, il y a de nouveaux éboulements. Ils ne sont pourtant pas loin : « Les secours sont à trois mètres des mineurs qui seront libérés aujourd’hui », titre El Comercio. Une ministre a estimé que les mineurs avaient sans doute passé leur dernière nuit prisonniers des éboulements, et qu’ils devraient être libres aujourd’hui. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.