GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)
    • Décès de l'acteur français Charles Gérard, second rôle fétiche de Lelouch et grand ami de Jean-Paul Belmondo
    • Le Parquet russe demande à la justice de libérer un acteur emprisonné après un mouvement de soutien
    • Idleb (Syrie): veto russe-chinois à l'ONU à une résolution imposant un cessez-le-feu
    • Décès de l’ancien président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali
    Amériques

    A la Une : Wall Mart accusé de corruption

    Une affaire judicaire pourrait bien ternir les relations entre les Etats-Unis et le Mexique… Une affaire de corruption à grande échelle qui fait la Une du New York Times. Le journal a révélé dimanche dernier une vaste affaire de corruption touchant le géant de la distribution, Walmart. La chaîne commerciale aurait versé en 2005, 25 millions de dollars de pots-de-vin à des responsables mexicains pour s’ouvrir ce marché. Le New York Times poursuit aujourd’hui avec les leçons à tirer de cette affaire. « Depuis une décennie, cette loi obscure qui peut générer des énormes amendes, avait rarement été appliquée. Il faut être prudent, explique le journal, car la révélation de ce scandale a fait dégringoler le titre Walmart à la bourse. L’impact peut être énorme ». Le journal sous-estime aussi l’impact diplomatique car Felipe Calderon, le président du Mexique ne semble pas apprécier. Dans El Universal il se dit indigné. « Certes, l’entreprise à généré des emplois », dit-il, « mais cela ne justifie pas les méthodes ». Le président mexicain annonce que son gouvernement va enquêter.

    Colère étudiante au Canada

    Des images assez inhabituelles au Canada : des images de violence. Notamment celle d’un jeune, capuche sur la tête, debout sur le capot d’une voiture dont il vient visiblement de casser le pare-brise... « Les négociations entre le gouvernement et les étudiants ont déraillé, hier, avant la fin de la trêve de 48 heures qui devait permettre de dénouer la crise qui secoue le Québec depuis 11 semaines autour de la hausse des droits de scolarité » écrit Le Soleil. Pour les étudiants c’est de la responsabilitéde la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, qui a annoncé hier en début d'après-midi qu'elle expulsait la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) de la table des négociations d’où la colère étudiante. Par solidarité, trois autres syndicats lycéens et étudiants ont décidé de suspendre les négociations.

    L’ambiance est explosive en Bolivie

    Pour la deuxième journée consécutive, les rues de la capitale La Paz, ont été bloquées par les mineurs en colère qui réclament 1 150 dollars de salaire mensuel contre 150 aujourd’hui. El Diario, raconte que la population a été surprise par les pétards et feux d’artifice qui ont éclaté dans les rues. Les mineurs ont reçu le soutien du secteur de la santé car les médecins réclament eux, une journée de travail de huit heures. « Nous savons désormais que le gouvernement n’agit pas en faveur des travailleurs », expliquent les manifestants au journal. Ils annoncent par ailleurs, qu’ils maintiendront le blocage de la capitale tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites.

    Projet de loi dévastateur pour la forêt amazonienne

    Au Brésil, les indiens qui vivent de l’Amazonie ne sont pas encore dans les rues mais cela pourrait aussi arriver… Cette fois, ils auraient peut-être le soutien du gouvernement… En effet, c’est l’Assemblée nationale qui a adopté hier soir une loi très controversée qui réforme le code forestier. Le texte condamné par les défenseurs de l’environnement, prévoit une amnistie pour ceux qui ont mené des coupes illégales de forêt et ceux qui ont installé des fermes dans les zones défrichées avant juillet 2008. Les militants écologistes et les petits agriculteurs avaient manifesté contre cette loi avant son adoption. Mais c’est le secteur agro-alimentaire, très vorace en terres, qui a réussi à faire passer un texte amendé en sa faveur. Dilma Rousseff, opposée à cette nouvelle mouture, pourrait y opposer son veto présidentiel explique en substance, le Jornal do Brasil.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.