GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Mexique: la police démantèle un réseau d'espionnage travaillant pour le cartel des Zetas

    media Des policiers enquêtent sur la scène d'un crime perpétré par les cartels de la drogue au Mexique, le 22 mai 2012. AFP PHOTO/Julio Cesar AGUILAR

    Au Mexique, pris dans une spirale de la violence qui fait quotidiennement entre 20 et 25 assassinats, la police vient de réaliser un beau coup de filet dans l’Etat du Nuevo Leon, à la frontière avec les Etats-Unis. Plusieurs dizaines de personnes ont été arrêtées. La police a également saisi un important matériel d’écoute, des armes de gros calibres et des véhicules blindés.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy

    La police de l’Etat du Nuevo Léon a démantelé une bande de 52 personnes chargée de réaliser un travail d’espionnage dans la riche zone agricole de Linares.

    Ces espions, que l'on appelle les faucons, sont les yeux et les oreilles des cartels qui connaissent grâce à eux tout ce qui se passe sur les routes et dans le moindre village de la région. En liaison permanente avec leur quartier général, ces faucons surveillent les mouvements des autorités, signalent les barrages de la police ou les convois militaires.

    Cette surveillance, souvent réalisée par des chauffeurs de taxis, permet aux cartels de passer la drogue en toute sécurité, mais aussi de réaliser les enlèvements, d’encaisser l’argent des rackets et de ne pas se laisser surprendre par l’action belliqueuse des cartels ennemis.

    Cette bande criminelle était composée de 44 hommes, dont 4 policiers, et de 8 femmes, parmi lesquelles, la Panthère, appelée aussi la « Reine Elisabeth », qui dirigeait d’une main de fer cette bande d’espions pour le compte des Zetas qui dominent la région.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.