GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un indépendantiste élu à la tête du Congrès de Nouvelle-Calédonie (officiel)
    • Taïwan acte les premiers mariages homosexuels en Asie
    Amériques

    Le vol de bébés sous la dictature argentine a été planifié de manière systématique

    media Buenos Aires, 5 juillet 2012. Des membres d'organisations des droits de l'homme, des victimes et leurs proches écoutent le verdict rendu à l'encontre de l'ancien général Videla. REUTERS/Enrique Marcarian

    C'est la fin d’un procès historique en Argentine, où la justice a condamné l’ancien général Jorge Videla et huit autres accusés pour leur responsabilité dans le vol de bébés nés de femmes détenues sous la dictature. Ces bébés étaient ensuite adoptés illégalement par des familles proches des militaires. Quelque 500 enfants auraient ainsi été dépouillés de leur identité, souvent après l’assassinat de leurs parents, entre 1976 et 1983. Pas plus de 105 d’entre-eux ont été retrouvés par les grands-mères de la place de Mai. Les autres vivent toujours sous une fausse identité.

    De notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

    Cinquante ans de prison, c'est la peine maximale pour l'ancien chef de la junte argentine, Jorge Videla. Si d’autres condamnations ont suscité des réactions mitigées, la sentence a été bien accueillie par les victimes et leurs familles. Les juges ont considéré qu’il y avait bien eu un plan systématique de vol de bébés nés durant la captivité de leurs mères sous la dictature, comme le demandaient le ministère public et les parties civiles.

    L'ancien général Jorge Videla. REUTERS

    Pour Rosa Roisemblit, vice-présidente des grands-mères de la place de Mai, c’est un aboutissement. « Nous n’avions jamais imaginé que nous arriverions un jour à ce résultat, obtenu après tant d’années, où il a été prouvé que nous avions raison et qu’il y avait bien un plan systématique de séquestration de nos petits-enfants. »

    Victoria Monténégro, un des 105 anciens bébés volés qui ont pu récupérer leur identité, parle de réparation. « C’est une sensation réparatrice. Que la justice se prononce et que l’on appelle enfin les choses par leur nom, c’est très important. Beaucoup de gens vont enfin comprendre qu’il n’y a pas d’acte d’amour dans une appropriation. Et cela nous aidera à retrouver les frères qui nous manquent. »

    Ce qui frappe, c’est l’absence de haine. Grands-mères, mères de disparus, petits-enfants identifiés, ont attendu plus de trente ans pour que justice soit faite sans jamais s’en prendre directement à leurs bourreaux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.