GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Pendant les quatre prochaines années, le drapeau olympique flottera sur le Brésil

    media Deux ouvriers travaillent à la rénovation du stade de Maracana, le deuxième plus grand du monde. Avant les JO 2016, il y a encore beaucoup de travail à réaliser. REUTERS/Ricardo Moraes/Files

    Les Jeux olympiques de Londres sont à peine terminés que Rio de Janeiro se prépare déjà. Le drapeau olympique, porté par le maire de Rio, Eduardo Paes, est arrivé lundi 13 août dans la ville côtière brésilienne, site des JO 2016. Il est accueilli ce mardi par la présidente Dilma Rousseff à Brasilia. Le Brésil est évidemment fier d’être le prochain pays à accueillir les Jeux. Pourtant, il est loin d’être prêt.

    De notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    La « ville merveilleuse » entame sa dernière ligne droite. En attendant l’arrivée de la flamme olympique, le drapeau aux cinq anneaux est désormais dans les mains du maire de la ville. Après la très officielle cérémonie à Brasilia, capitale du pays, avec la présidente Dilma Rousseff, il sera de retour à Rio dès mercredi où il sera présenté aux quartiers pauvres du nord de la ville, pacifiés, que la police reprend progressivement aux trafiquants de drogue. Tout un symbole pour Eduardo Paes, le maire de Rio : « Pour moi, l’arrivée de ce drapeau olympique ce n’est pas le début mais la consolidation d’une période de changements très importants pour la ville de Rio de Janeiro. Et je suis sûr que ce processus de transformation, qui permet à Rio regarder vers l’avenir, d’avoir de vraies perspectives, va continuer. »

    Tout reste à faire pourtant. Et une véritable course contre la montre a commencé, même si les autorités se veulent rassurantes. Le village et le parc olympique ne sont pas encore sortis de terre. De même pour les infrastructures de transports, très déficientes. Sans compter que la ville doit en avoir terminé une partie d’ici un an et demi, date de la prochaine Coupe du monde de football. Pas moins de 11 milliards d’euros vont être dépensés pour mettre la ville au niveau des standards olympiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.