GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Brésil : le tribunal du Para ordonne l’arrêt du chantier du barrage de Belo Monte

    media Chantier du barrage de Belo Monte, le 29 décembre 2011. Flickr/minplanpac

    Un tribunal fédéral brésilien a annoncé, mardi 14 août 2012, avoir ordonné la suspension des travaux du barrage de Belo Monte, en Amazonie, le troisième plus grand au monde. Le tribunal régional fédéral a estimé que les indiens habitant dans la région de construction du barrage n'avaient pas été consultés avant le début des travaux.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Plus de 200.000 euros par jour, c’est l’amende que le constructeur du barrage de Belo Monte va devoir payer tant qu’il ne stoppera pas le chantier. Pharaoniques, les travaux ont commencé il y a un peu plus d’un an. Et la polémique que suscite cet immense barrage est à la hauteur de son coût : près de 9 milliards d’euros.

    La décision d’interdire les travaux a été prise par un tribunal de l’Etat du Para, à la demande des autorités locales, qui s’opposent depuis le début à ce barrage. Elles estiment que les indiens qui peuplent la région n’ont pas été consultés avant le début des travaux. Ces derniers sont près de 16 000 à être menacés d’expulsion.

    Ce n’est pas la première fois que les autorités de l’Etat du Para tentent de bloquer les travaux mais à chaque fois la justice fédérale brésilienne les a déboutées.

    L’enjeu est de taille puisque ce barrage produira 11% de l'énergie électrique du Brésil. Mais 500 kilomètres carrés de forêt vont être inondés, et l’équilibre de l’immense fleuve Xingu va être durablement perturbé.

    Norte Energia, le constructeur du barrage,va certainement devoir faire appel devant la cour suprême brésilienne. En attendant, sur place, les travaux continuent. Le barrage evrait commencer à fonctionner d’ici 3 ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.