GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Chili: les manifestations pour la réforme du système éducatif se terminent par des arrestations

    media Des manifestants affrontent la police lors des manifestations du 23 août 2012 à Santiago du Chili. REUTERS/Ivan Alvarado

    Les collégiens et les lycéens reprennent le flambeau de la mobilisation au Chili. Jeudi 23 août 2012, ils étaient environ 5000 à manifester dans différents points de la capitale et en province. Des manifestations dans l’ensemble pacifiques, même si certaines ont mal tourné. Au total, 113 personnes ont été arrêtées, dont 74 mineurs.

    Avec notre correspondante à Santiago du Chili, Claire Martin

    C’est au rythme des chants et des tambours que les collégiens et lycéens ont défilé à Santiago et en province, la plupart du temps de manière pacifique. Quelques manifestations se sont néanmoins terminées par des affrontements entre policiers et jeunes au visage couvert et par des saccages sur la voie publique.

    Les jeunes protestent pour que l’éducation secondaire ne soit plus gérée par les municipalités mais par l’Etat, garant de sa qualité. Autrement dit, ils veulent une refonte du système éducatif ultralibéral hérité de la dictature d’Augusto Pinochet. Contrairement à ce que martèle le gouvernement, selon Robinson, 18 ans, leurs revendications ne sont pas prises en compte.

    « Je me sens frustré parce que je sens qu’on ne nous écoute pas, clame-t-il. On n’a absolument rien réussi à obtenir. Le dialogue ici au Chili n’existe pas. Parce que les hommes politiques tentent toujours de nous avoir. Tout ce qu’ils font c’est enrichir les riches et appauvrir les pauvres, et continuer à considérer l’éducation comme un produit, comme un marché. »

    Dans la population, certaines réformes en discussion au Congrès sont appréciées. Comme la réduction d’impôts pour les familles dont les enfants étudient dans le semi-public. Mais si elles allègent leur charge, elles ne changent pas le système. Elles le renforcent. Les scènes de saccage participent aussi à faire baisser le soutien populaire. Or, sans l’empathie des gens, ce regain de mobilisation ne pourra que s’essouffler une nouvelle fois.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.